Bienvenue à tous !  
Conçu dans la tradition ouverte et intelligente de l'ancien forum udf.org des années 2005-2007, l'un des meilleurs forums politique d'humeur et d'humour  des années 2000, malheureusement fermé depuis, ce forum a été concu par des anti-apparatchiks membres ou simples sympathisants du Mouvement Démocrate qui ont voulu préserver cette tradition au service d'un Mouvement Démocrate ouvert et réactif ... Actuellement peu ou prou en sommeil dans un contexte de "léthargie du centre", il n'attend plus que vous pour reprendre de sa dynamique. Les propos sur ce forum étant modérés a posteriori, ils sont donc libres et responsables et n'engagent prioritairement que leurs auteurs. Contact : forum.ccbs@laposte.net   
Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ...
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // Europe
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Mer 11 Juin - 09:58 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
Analyse de Bourlanges ci dessous :
http://tf1.lci.fr/infos/monde/institutions/0,,3873233,00-non-irlandais-cree…

LCI.fr : L'Irlande a déjà rejeté le Traité de Nice en 2001. Cette fois, le "oui" et le "non" sont au coude-à-coude avant le référendum sur le Traité de Lisbonne. Quel est le problème irlandais avec l'UE, alors que le pays a énormément bénéficié de son intégration ?

Jean-Louis Bourlanges : Il est peu fréquent que les peuples votent sur un bilan plutôt que sur un projet, sur ce qu'ils ont obtenu dans le passé plutôt que sur ce qu'ils pourraient obtenir, en bien ou en mal, dans l'avenir. Les Irlandais ont été les plus grands bénéficiaires de la politique européenne dans sa double dimension libérale et solidaire. Ils ont profité de l'accès à un grand marché qui leur a permis d'exploiter leur faible coût de production et d'une manne budgétaire qui leur à permis de s'équiper. Aujourd'hui, tout ceci est derrière nous. Le niveau de développement de l'Irlande lui interdit désormais d'être un bénéficiaire privilégié des fonds communautaires. Et on ne voit pas ce que le libéralisme pourrait apporter de plus aux Irlandais. Ils n'ont donc pas grand-chose à gagner d'une relance de l'UE. En revanche, ils ont, à tort ou à raison -et selon moi, plus à tort qu'à raison-, le sentiment que cette relance européenne pourrait remettre en cause la neutralité irlandaise, le refus de l'IVG ou encore un bas niveau de fiscalité. Tout ceci relève du fantasme, mais le fantasme est un fait politique. Les Irlandais sont donc tentés d'utiliser ce que Léon Blum appelait "le droit des peuples à l'ingratitude".

LCI.fr : Les chancelleries et vos anciens collègues du Parlement européen sont-ils réellement inquiets avant ce référendum irlandais ?

J.-L.B. : La victoire du "non" est une hypothèse plausible, même si, grâce au ciel, elle n'est pas certaine. Et tout le monde s'inquiète, évidemment. Le scrutin sera très serré. Son issue dépendra du comportement des indécis qui sont tentés par le "non" mais qui ne sont pas nécessairement disposés à aller voter. Le "oui" ne peut donc gagner que s'il y a une forte abstention -et c'est une mauvaise chose.

LCI.fr : Si le "non" gagne, est-ce vraiment une catastrophe pour l'UE ?

J.-L.B. : Comme l'a dit José Manuel Barroso (ndlr : le président de la Commission européenne), il n'y a pas de plan B. Surtout, un succès du "non" en Irlande risque de produire un effet domino. En République tchèque, le président de la République est un adversaire notoire du Traité. L'opposition de gauche est quant à elle favorable à la ratification tandis que la majorité de droite y est plus résignée que favorable. Il suffirait de bien peu de choses pour transformer cette résignation en hostilité. Seul le fait qu'ils vont succéder à la France à la présidence de l'UE retient les Tchèques de faire un malheur car refuser le Traité ferait alors désordre dans le tableau. Mais si l'Irlande dit "non" avant, ce bémol disparaîtra. Plus important encore, au Royaume-Uni, Gordon Brown s'est engagé sans conviction à faire ratifier le Traité par la voie parlementaire. Mais le parti conservateur exige un référendum, tout comme une partie des travaillistes. Or ce référendum serait bien évidemment perdu. Gordon Brown, qui est très affaibli après la défaite du Labour aux municipales, pourrait donc être tenté de différer la procédure de mise en œuvre de la ratification, comme l'avait fait Tony Blair avec la Constitution après le "non" de la France. Il y aurait en effet une allure d'acharnement thérapeutique à vouloir surmonter le "non" irlandais comme on a surmonté le "non" français et néerlandais.


LCI.fr : Si le "non" l'emporte, on en revient donc au Traité de Nice, avec toutes ses faiblesses. Comment sortir de l'ornière ?

J.-L.B. : S'il y avait une voie pour sortir de l'ornière, je n'aurais pas quitté le Parlement européen. En cas de "non", on nous annonce déjà une initiative franco-allemande, mais je demande bien ce qu'elle pourrait contenir. La création d'un noyau dur organisé autour du couple franco-allemand est une tentation permanente mais elle se heurte à des difficultés juridiques car il est très difficile de faire fonctionner une petite et une grande Europe. Et politiquement, je ne sens ni en Allemagne ni en France une réelle volonté d'avancer vers une union plus étroite. Je ne m'attends donc pas à ce qu'une déclaration de bonne intention franco-allemande propose une voie vraiment nouvelle.

LCI.fr : Quelle conséquence aura le résultat sur la présidence française dans un mois ?

J.-L.B. : Si le "oui" l'emporte, elle sera largement consacrée à la préparation de la mise en œuvre du Traité, et notamment à la création du "service extérieur commun" (ndlr : service chargé de soutenir le futur ministre de l'Union aux Affaires étrangères, combinant les rôles et les fonctions de l'actuel haut représentant pour les Affaires étrangères et de sécurité commune et de la commissaire aux Relations extérieures) prévu par le texte. Si le "non" l'emporte, la présidence française se verrait priver de ce dossier principal et serait confrontée à une Europe atone où les Etats auraient tendance à se replier sur des valeurs purement nationales. En résumé, avec le "oui", la tâche de la France sera rude. Avec le "non", elle serait quasiment-impossible.

LCI.fr : Pourrait-on faire revoter les Irlandais, comme en 2002 avec le Traité de Nice ou comme les Danois, qui avaient dans un premier temps refusé le Traité de Maastricht en 1992.

J.-L.B : Théoriquement, c'est possible. Mais je pense que l'on aurait du mal à resservir aux Irlandais ce plat réchauffé. Dans cette optique, la variable décisive sera le Royaume-Uni. S'il décide de poursuivre la ratification, on trouvera vraisemblablement le mélange de promesses et de pressions nécessaires pour faire plier les Irlandais. Mais si les Britanniques décidaient de s'arrêter là, je pense que tout resterait au point mort pour longtemps.

------------------------------

Ce que je regrette dans cette interview, c'est que JL Bourlanges, défenseur remarqué du TCE, n'avance pas sur l'idée d'une Europe concentrique et à géométrie convergente qui permettraient aux états memebres de s'adapter à leur rythme sur un nouveau projet européen à définir.

Car il est des domaines "fédéraux" très importants où l'Europe a vocation à intervenir : les droits de l'Homme, le commerce et les règles de concurrence et de concentration économique, l'entraide judiciaire, la fiscalité intracommunautaire, la pêche, l'agriculture, la chasse, les transports transnationaux, etc ... Il est d'autres domaines plus protectionismes, les AOC, la fiscalité nationale (la TVA notamment) où l'intervention de l'Europe n'est pas nécessaire.

Peut-être que JL Bourlanges, en empruntant ces voies-là se retrouverait d'accord avec Bayrou, ce qui lui serait inconvenant.

Bref, cet homme va-t-il sincèrement au fond des choses ???
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 11 Juin - 09:58 (2008)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Méthos


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 58
Masculin

MessagePosté le: Mer 11 Juin - 10:58 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
Et voilà la propagande qui reprend....

Les Irlandais ont la chance d'avoir un gouvernement qui les respecte et ils vont donc avoir la possibilité de faire barrage au torchon de Lisbonne.
Revenir en haut
Fred78


Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2008
Messages: 18
Localisation: Maule
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 08:43 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
Lienemann donne son avis...Je suis très sensible à ces arguments. Depuis longtemps, je m'interroge de plus en plus sur l'Europe qu'on nous propose.  J'étais si convaincu il y a 20 ou 30 ans...


http://www.marianne2.fr/Dire-Non-a-Lisbonne-pour-dire-Oui-a-une-autre-Europ…
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 10:34 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
L'Irlande est l'un des pays qui a le plus profité de l'Europe. Ce pays, presque toujours pauvre et arriéré dans l'histoire, a su se hisser à l'un des plus prospères... Il y a du travail là bas, presque 2 millions Polonais y travaillent, si je ne me trompe pas.
Mais certains effets négatifs de l'européisation y apparaissent, les anciens se plaignent de la perte des valeurs et de la primauté de l'argent chez les jeunes.
Une autre hypothèse dit qu'elle se soit libérée de la curatelle des Anglais et que c'est de là que vient le succès...
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 19:14 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
2millions de Polonais! Comme tu y vas...
Il y a un peu plus de QUATRE millions d'habitants en Irlande, en tout... 

Le problème est que les Irlandais, qui ont largement profité de lUnion Européenne
pour se libérer de leur dépendance économique vis à vis de l'Angleterre,
laquelle n'est toujours pas en odeur de sainteté en Eirin, bien que possédant le second
revenu moyen par habitant de l'UE, apprès le Luxembourg,
constatent que les années glorieuses s'étiolent, et, avec elles, l'euphorie ambiante.
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Jeu 12 Juin - 23:36 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
Oui, Hirmente, ce serait trop, je me suis trompé de chiffres. Celui de 2 millions concerne tous les Polonais qui ont quitté leur pays depuis son entrée dans l'UE en 2004.

Le nombre de Polonais en Irlande n'est estimé actuellement qu'à 200 000.

Le consul britannique à Varsovie se plaignait ainsi en janvier 2008 (d'après Daily Telegraph):
Paul Fox, who is consul general at the British Embassy in Warsaw, said that the influx of Poles in the last three years was "one of the largest immigrations Britain has ever seen, in such a short time".

He said that it was a "miracle" it had not sparked ethnic clashes.

More than two million Poles have left Poland since it joined the European Union in 2004, with up to one million heading to Britain and Ireland.
 
Revenir en haut
Méthos


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 58
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Juin - 18:52 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
Merci l'Irlande!!!!

Grâce à eux, le Traité de Lisbonne est mort.

Reste a espéré que les oligarches de Bruxelles vont enfin tirer les conséquences de ce nouveau refus.

Il est plus que temps d'appliquer le plan B.
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Ven 13 Juin - 20:12 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
On peut être eurosceptique pour des choses contraires:
1) On voudrait plus d'Europe sociale (le non français)
2) on voudrait plus d'Europe libérale (le non irlandais)

Finalement, il est difficiel à faire plaisir à tout le monde... Mais, doit-on faire plaisir à tout le monde? Ne devrait-on pas décider par vote majoritaire?
Revenir en haut
serge92


Hors ligne

Inscrit le: 02 Juin 2008
Messages: 38
Localisation: 92
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Ven 13 Juin - 22:05 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
Bonsoir,

ayant été un partisan convaincu du NON lors du referendum sur le TCE en 2005, je dois avouer que je suis extremement satisfait de la tournure que prennent les choses.

Je fais partie de ces électeurs Français qui en 2005 avaient voté pour une europe plus à l'écoute des citoyens, de leurs besoins, de leurs problemes et surtout pour une europe plus démocratique.

Cette méthode extremement douteuse qui consistait à faire ratifier en douce un traité encore plus confus que l'ancien marque vraiment la distance qui peut séparer les gouvernants des citoyens.
C'est un échec pour Nicolas Sarkozy qui a cru pouvoir s'asseoir délibérement sur la volonté des peuples Français et Néerlandais...

Je crois qu'on peut remercier les Irlandais pour cette grosse claque qu'ils ont donné aux élites technocratiques nationales et européennes. 

J'espere qu'ils vont enfin comprendre qu'on ne peut pas construire l'europe sans la participation des citoyens...

Bonne soirée

Serge92
Adhérent MoDem et fier de l'être
Revenir en haut
Méthos


Hors ligne

Inscrit le: 01 Juin 2008
Messages: 58
Masculin

MessagePosté le: Ven 13 Juin - 22:43 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
serge92 a écrit:
Bonsoir,
ayant été un partisan convaincu du NON lors du referendum sur le TCE en 2005, je dois avouer que je suis extremement satisfait de la tournure que prennent les choses.

Je fais partie de ces électeurs Français qui en 2005 avaient voté pour une europe plus à l'écoute des citoyens, de leurs besoins, de leurs problemes et surtout pour une europe plus démocratique.

Cette méthode extremement douteuse qui consistait à faire ratifier en douce un traité encore plus confus que l'ancien marque vraiment la distance qui peut séparer les gouvernants des citoyens.
C'est un échec pour Nicolas Sarkozy qui a cru pouvoir s'asseoir délibérement sur la volonté des peuples Français et Néerlandais...

Je crois qu'on peut remercier les Irlandais pour cette grosse claque qu'ils ont donné aux élites technocratiques nationales et européennes. 

J'espere qu'ils vont enfin comprendre qu'on ne peut pas construire l'europe sans la participation des citoyens...

Bonne soirée

Serge92
Adhérent MoDem et fier de l'être

Bravo, tu as parfaitement résumer les choses.

Visiblement, vu les premières déclarations, ils ne sont toujours pas prêt a appliqué le plan B.
Revenir en haut
laurentlebihan


Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 62
Localisation: vannes
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 07:00 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
aux nonismes Modem ( et oui il y en a, la preuve )
p'tite question :
c'est quoi votre plan B ?
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 08:12 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
Méthos a écrit:
Bravo, tu as parfaitement résumÉ les choses.


Visiblement, vu les premières déclarations,
ils ne sont toujours pas prêtS À appliquER le plan B.

Difficile d'être pris au sérieux, quand on est pareillement
et systématiquement 
fâché avec les accords et la conjugaison des verbes.

Quant aux Irlandais:
Au delà de mon engagement PRO Europe,
j'ai tendance à penser que tout ce qui permet
de démontrer l'inanité de le pensée sarkozaque
ne peut être totalement mauvais...

Mais je suis un vilain garçon!
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 08:20 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
laurentlebihan a écrit:
aux nonistes Modem ( et oui il y en a, la preuve )p'tite question :
c'est quoi votre plan B ?

Oui, c'est vrai, Méthos :
il ne suffit pas de répéter 
" Il faut appliquer le plan B ".
Il est grand temps de nous le dévoiler, ton plan B.
B comme Buffet?
B comme Bezancenot?
B comme Béélanchon?

ou

B comme le Ben?
B comme de Billiers?
B comme DuBont Aignan?
B comme... Bêter les Blombs?

Accessoirement, je ne sais si vous réalisez
qu'être MoDem est totalement incompatible avec le fait d'être noniste...
Mais vous allez surement nous expliquer comment le concilier.
Comme l'écrivait Zola :
J'ATTENDS!
Revenir en haut
Expat


Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 424

MessagePosté le: Sam 14 Juin - 19:24 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
Il n'y a pas de plan B. Tout le monde le sait depuis 2005, quand la France a vote non, est s'est retrouvee au bord du vide, puisque les bons samaritains qui ont exige, et parfois avec raison, une Europe plus sociale, plus a l'ecoute de ses concitoyens, plus juste et plus democratique, n'ont bizarrement plus rien eu d'autre a dire, estimant ce non suffisant pour ne rien proposer et attendre de pouvoir douillettement critiquer toute tentative de sauver ce qui pouvait l'etre.
Le plan B, c'est le retour a l'Etat Nation, avec un peu de libre echange, mais pas trop, vu l'angoisse du plombier polonais et des voleurs de poules roumains
Le plan B, c'est le triomphe des Americains et de leur satellite anglais, qui ne veulent a aucun prix d'une Europe independante, et libre d'affirmer au monde qu'il est possible d'oublier ses differences pour avancer ensemble.
Le plan B, c'est la definition reactionnaire et egoiste de ce qui a encourage la montee des totalitarismes hitleriens et staliniens, ce repli sur soi peureux et haineux de l'autre, qui engendre les pires exactions d'une populace qui n'attend de ses pseudos leaders que de flatter ses bas instincts.
C'est vrai. C'est la fin des haricots de l'idee europeenne, parce qu'elle ne peut resister a la confrontation des interets particuliers. D'Etats qui s'estiment assez forts tous seuls pour resister a la deferlante mondialisante, et qui comprendront trop tard qu'elle les balaiera encore plus facilement, isoles plutot que groupes.
La veulerie des populistes est sans bornes. Elle denonce l'Europe pour ses defauts, mais oublie ses qualites. Et les memes qui pourfendront ses insuffisances aujourd'hui revetiront demain sans etats d'ames les habits du national -dit-socialisme, de l'esclavagisme Atlantiste ou Ouralien, et du declin Azincourtien.
 Le destin de la France est europeen, Tout autre discours est a courte vue, defaitiste et suicidaire,  
Revenir en haut
laurentlebihan


Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 62
Localisation: vannes
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Dim 15 Juin - 08:40 (2008)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ... Répondre en citant
les messages d' 'Hirmente et Expat me rassure sur les convictions européennes au Modem !

Sinon,  je trouve désespérant, l'état de l'opinion des peuples sur la construction européenne exutoire habituel utilisé lors de leurs propres insuffisance ou impuissance par les médiocres des dirigeants politique nationaux

De toute façon, il n'y aura jamais un texte parfait convenant à tout le monde. Mais en Europe,  y a t'il  495 millions de constitutionalistes???

A la place des nonistes, je ne tirais pas de gloire de ces  arrêts brutaux qui en fin de compte , en bloquant tout évolution politique, ne servent que la compétition économique entre état (dumping social) ou plaisir aux nationalismes d'un autre âge , toujours nourrit de la peur de l'autre et de l'esprit de clocher au combien conservateur!

Pendant ce temps là, l'Europe piétine et le monde avance....
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:23 (2017)    Sujet du message: Irlande eurosceptique ? Torpillage minitraité sarkozien ...
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // Europe Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
// Theme Created By: // Icons in Part By:
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com