Bienvenue à tous !  
Conçu dans la tradition ouverte et intelligente de l'ancien forum udf.org des années 2005-2007, l'un des meilleurs forums politique d'humeur et d'humour  des années 2000, malheureusement fermé depuis, ce forum a été concu par des anti-apparatchiks membres ou simples sympathisants du Mouvement Démocrate qui ont voulu préserver cette tradition au service d'un Mouvement Démocrate ouvert et réactif ... Actuellement peu ou prou en sommeil dans un contexte de "léthargie du centre", il n'attend plus que vous pour reprendre de sa dynamique. Les propos sur ce forum étant modérés a posteriori, ils sont donc libres et responsables et n'engagent prioritairement que leurs auteurs. Contact : forum.ccbs@laposte.net   
La machine a perdre du Parti Democrate americain
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // Monde
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Expat


Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 424

MessagePosté le: Dim 1 Juin - 22:50 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Il y a un an, tout le monde pensait le (la) candidat (e) du Parti Democrate elu (e) sans probleme,  la presidence Bush ayant deconsidere tout candidat republicain par avance. Ce n'est plus le cas.

Les dechirements Clinton-Obama font le lit d'un candidat John La Frite qui n'en esperait pas tan, et refait tranquillement son retard dans les sondages. Obama sera vraisemblablement designe, et se prendra une raclee du genre 53-47, on connait, on sort d'en prendre. Les syndromes Mc Govern et Segolene vont jouer a plein. Quel dommage.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 1 Juin - 22:50 (2008)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Mer 4 Juin - 10:50 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Cela depend...
a) si Hilary Clinton soutient par la suite le vainqueur Barak O., de façon loyale et dans un esprit démocratique (le parti démocrate américain se doit de respecter ou même vénérer la démocratie, le vote majoritaire)...
b) si Mc Cain évite d'être éclaboussé par un scandale de moeurs: car on vient de lui trouver une femme cachée...

Par rapport à a), Expat, là je ne suis pas d'accord avec ton affirmation, tout comme avec F. Bayrou sur le point similaire dans le cadre du MoDem.
Tu écris: "Les dechirements Clinton-Obama font le lit d'un candidat John La Frite..."
F. Bayrou a dit, dans un cadre du café démocrate, grosso modo: "Si le public prend connaissance de nos déchirements internes, on est grillés, il faudrait que notre mode de fonctionnement ressemble à celui d'un commando". http://dailymotion.alice.it/video/x3hzc7_francois-bayrou-on-est-un-commando C'est un bon prétexte, ou bien manque de foi, de courage, une sorte de démophobie, qui tend à limiter la démocratie interne.
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Mer 4 Juin - 16:53 (2008)    Sujet du message: Expat Répondre en citant
je partage l'opinion de AdvDiab, sur ce coup. Ne sois pas si pessimiste,
Mc Cain me semble peu crédible, même pour des Américains(!).

N'oublie pas que Bush, en 2000, a été déclaré élu FRAUDULEUSEMENT.
En 2004, a joué à plein le "tous derrière notre chef" du temps de guerre.

Je veux encore croire que les démocrates l'emporteront, et il semble
que Hillary fasse le chemin nécessaire pour que tel soit le cas.
Revenir en haut
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Mar 8 Juil - 02:16 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Assez d'accord avec Expat.
L'Amérique profonde n'aimera pas qu'on la prenne avec des jolis sourires par les sentiments alors que le pays est quand même bien dans la mouise.
(Cf le communiqué du jour sur la colossale faillite prévisible de GM)
Il me revient à l'esprit la phrase d'un électeur rougeaud du middle west lors de la réélection de Bush jr : "les républicains nous ont foutu dans la merde avec la guerre en Irak, il n'y a qu'eux pour finir le travail et nous en sortir".
Comme du temps de la guerre du Vietnam, tant que la guerre perdurait, les républicains ont tenu les rênes. Dés que Nixon l'a fini, ils se sont pris une râclée (et pas uniquement à cause du Watergate).
Un peu comme une banque collée à son client en difficulté.
Donc ... je rejoins Expat, c'est John "laFrite" (excellent!) qui va passer mais je ne pense pas qu'Obama "aux plus hauts des cieux" se prendra une raclée car il aura fait quand même une bonne campagne.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Expat


Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 424

MessagePosté le: Ven 12 Sep - 07:37 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Comme Kennedy qui avait mis Johnson, qu'il ne pouvait pas sentir, sur son ticket pour calmer les blancs du sud, Mac Cain reussi un sacre coup.
 Palin est une femme, blanche, et les valeurs morales qu'elle defend vont rassurer les electeurs  les plus conservateurs qui se mefiaient des tendances un peu trop liberales a leur gout de John La Frite.

Elle va de plus attirer une frange de l'electorat deprimee par l'absence de Clinton dans l'election: Les femmes WASP.

Les Republicains font de plus leur revolution intellectuelle. Les chantres du liberalisme, du moins d'Etat et de la logique du Marche Triomphant se mettent a faire du Roosevelt: 60 milliards de dollards redistribues aux contribuables pour soutenir la consommation, quasi nationalisation de Fanny Mae et Freddy Mac, mise sous tutelle federale de pans entiers de l'Industrie americaine....

Ca commence a faire beaucoup, et les democrates sont, depuis peu, sur la defensive. Obama va devoir tres vite entrer dans le vif du sujet et expliquer clairement sa difference. Il est en train de se faire prendre de vitesse par un Mac Cain qu'on imaginait pas capable de ce genre de flair et de roublardise.

Pour moi, l'election est deja pliee, mais peut-etre reste-t-il encore un espoir. Qui s'amenuise de jours en jours.
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Ven 12 Sep - 23:24 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
J'ai trouvé B. Obama assez distrait devant le mémorial aux victimes du 11/9... Il semblait pressé, et à un moment il a mis une main dans sa poche... Mais bon, c'est peut-être son style d'assurance et geste automatique de campagne... McCain, bien que loin d'être submergé d'émotion ou de réflexion, avait l'air de davantage poser et maintenir son regard sur les gerbes de fleurs...
Revenir en haut
Expat


Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 424

MessagePosté le: Mer 17 Sep - 23:56 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Petit aparte sur Alan Greenspan.
Le sage. Le gourou. Le Mahatma Greenspan. Celui qui dit la verite, prevoit l'avenir, le temps qu'il fera la semaine prochaine et les 6 numeros plus le complementaire du tirage de samedi.

1992. Bush pere se represente aux elections presidentielles. Aureole de ses victoires koweties, il semble assure d'une reelection fastoche, d'autant plus que l'adversaire democrate n'a pas grand monde a lui opposer, a part un grand echalas dont la coiffure permanentee et l'activisme d'une epouse aux discours quasi-gauchistes a l'epoque semblent etre les seuls attraits.

C'est sans compter sur la quasi recession economique que subissent brutalement les USA , recession qui touchera d'ailleurs l'Europe des l'annee suivante.
Le President de la Fed, c'est Greenspan. Persuade, et avec raison, que cette crise n'est que passagere, et qu'elle n'est qu'une purge certes rude, mais provisoire et necessaire pour mieux faire rebondir la croissance, Greenspan laisse filer, ne leve pas le petit doigt pour relancer l'economie americaine.
Le resultat ne se fait pas attendre. Les Americains, inquiets avant tout de leur welfare, et revoltes par la passivite de l'administration republicaine , elisent Clinton.

2000. Apres quelques manipulations electorales floridiennes, Bush fils investit la Maison Blanche. La Bulle Internet ne va pas tarde a eclater, il va y avoir du sang sur les murs. Greenspan annonce tout d'abord que la Fed n'a pas grand chose a voir avec tout ca, et que la libre economie de marche va son train, ses crises sont passageres, il convient de laisser la nature economique les resorber pour, comme d'hab, mieux rebondir.

Mais la la famille Bush n'est pas d'accord. Papa veut la peau de Greenspan qu'il identifie comme la vraie cause de son echec de 1992. Cheney, qui represente tous les lobbies industriels, et dont beaucoup affirment qu'il aura ete le grand manipulateur de ces 8 dernieres annees, approuve.
Greenspan se retrouve devant une Maison Blanche la bave aux levres qui lui intime l'ordre de se bouger. Pour soutenir l'activite economique, pas d'autres moyens que de baisser les taux d'interets.

September Eleven. L'economie americaine deja sous perfusion par des taux d'interets sous-evalues subit de plein fouet le choc de ces quatre avions. L'equilibre budgetaire n'y survivra pas. Ce sont pres de 400 milliards de dollars que Greenspan est prie d'injecter de toute urgence dans les circuits financiers, permettant entre autre de financer la promenade militaire en Irak  et les industries americainesde guerre, les copains Halliburtoniens de Cheney. Ce brusque afflux de liquidites commence a interesser les banquiers qui mettent en place leurs funestes reseaux de titrisation.

2006. Greenspan passe definitivement la main a Bernanke. Sa politique de taux d'interets ridiculement bas a cree une surbulle immobiliere et financiere qui alimente artificiellement  une croissance americaine rien moins que virtuelle. Personne, a part quelques inities, ne veut voir la realite, Greenspan est encense, deifie.

2008. Le chateau de cartes s'ecroule. Bernanke envoie 900 milliards de dollars dans les tuyaux pour sauver ce qui peut l'etre, Le colossal deficit americain met le pays en grand danger  face a des creanciers (Chine) qui ne lui presenteront pas qu'une facture economique. Quant aux dommages collateraux, les Francais vont apprecier dans peu de temps.

Greenspan n'a pas eu le courage de demissionner face aux exigences delirantes d'une mafia Bush aux abois. Il a sciemment envoye l'economie de son pays dans le mur.  Et a accepte de se renier pour garder son job.

Le prochain President des Etats Unis devra prendre des mesures drastiques. Sera un des plus impopulaire de l'histoire de ce pays  s'il a le courage de l'assumer. Ce Bush aura vraiment ete une calamite.
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Jeu 18 Sep - 22:59 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Ce serait bien d'avoir un président intelligent, avec des convictions, bien justifiées et réfléchies, au courant des choses, cultivé, raisonné, ayant sa propre opinion sur des sujets importants, du discernement.

Je l'impression que les présidents qu'on nous présente ce sont des acteurs, beau-parleurs, plaisant aux gens, changeant au gré des sondages, charmeurs, porte-paroles et interprètes, marionettes des forces réelles, qui elles restent derrière, en éminences grises, têtes pensantes qui dirigent et qui écrivent les discours...

Mais bon, il se peut que certaines qualités ou caractéristiques, vont de pair, dans le cerveau humain, avec certains défauts. Par exemple, une personne généreuse, altruiste, voulant le bien commun et le bien des autres, peut bien avoir d'autres traits indissociables ou nécessairement corrélés dans son cerveau: vanité, histrionisme, fanfaronnade, grands gestes, grands mots, un besoin exagérée de reconnaissance et de flatterie...

Tandis que ceux qui sont posés, cultivés, avec des convictions, intelligents, subtils, etc., s'occupent surtout de leurs propres affaires égoïstes, de leur propre jardin...
Revenir en haut
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Jeu 25 Sep - 11:22 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Je ne vois pas en quoi une politique de bas taux d'intérêts servi par les banques centrales ou le Trésor américain aurait causé la débâcle actuelle.
Si les investisseurs profitent de la situation pour faire n'importe quoi, on ne peut pas blâmer ceux qui ont créé cette situation. Les acteurs sont prioritairement responsables, pas les bailleurs de fonds.
Je trouve un peu facile et très "déresponsabilisant" de blamer d'emblée Greenspan et Bernanke qui n'ont fait qu'essayer de traiter correctement une économie américaine devenue obèse.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Expat


Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 424

MessagePosté le: Ven 26 Sep - 08:12 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Et bien c'est justemment en continuant a faire ingerer des calories a cette economie obese plutot que d'entamer une cure d'amaigrissement maitrisee que Greenspan a ete blamable.

La croissance americaine de ces 8 dernieres annees fait apparaitre un ventre enorme, mais surtout plein d'air. On s'en apercoit,  maintenant qu'il explose.

Trichet a fait exactement le contraire, et meme si toutes ces decisions n'ont pas ete forcemment bonnes, les economies de la zone euro ressentent bien entendu les effets de la crise, mais dans une proportion maitrisable, les taux d'interets de la BCE ayant ete suffisemment eleves pour dissuader les speculateurs d'emprunter de l'argent facile pour des activites improbables et factices.
Seuls les pays qui ont suivis le modele d'expansion economique americain desastreux, en particulier l'Espagne, vont  morfler, le choc etant attenue par la solidite de l'Euro.

Quant a la Grande Bretagne et son modele Blairiste si encense par les cireurs de pompes professionnels, elle doit maintenant faire face a une crise financiere, monetaire, et immobiliere telle qu'ils font passer les problemes francais pour un detail insignifiant.
Allez vous promener dans les regions du Perigord ou de Normandie ou les Anglais avaient l'habitude d'acheter leur residence secondaire. Y a braderie sur les stocks! On sale at any price!

On se souvient des mises en demeure de Sarkozy a  la BCE de baisser ses taux d'interets pour relancer la croissance.
 Mais Trichet n'est pas Greenspan.
 Il a tenu tete, considerant que l'etat de l'economie reelle europeenne ne justifiait en aucun cas une telle mesure, et il aura eu raison.
Greenspan, lui, s'est applati devant les diktats de la Maison Blanche, et a finance une croissance completement fictive basee sur l'irrealite speculative et le delire des salles des marches.

Son successeur s'est pris le retour logique de baton en pleine figure, il a fait ce qu'il a pu. Mais ce sera loin d'etre suffisant. 
Revenir en haut
Vincit Omnia Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2008
Messages: 102
Localisation: Bretagne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 14:48 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Roulleaux Dugage a écrit:
Je ne vois pas en quoi une politique de bas taux d'intérêts servi par les banques centrales ou le Trésor américain aurait causé la débâcle actuelle.[/size]


Ben si... Expat a raison.

La croissance US de ces dernières années et une croissance fictive basée sur le crédit. Les taux bas favorisent le crédit et les US avait monté un système pyramidal du crédit. Un crédit était remboursé par un autre crédit plus important, etc... Le tout cautionné par une valeur des actifs boursiers et immobiliers revalorisés fréquemment. Tant que ces actifs montaient (et la FED jouait justement sur les taux pour qu'ils montent), pas de problème. Mais au plus petit grain de sable, tout l'édifice s'écroule. Les actifs qui baissent et c'est des crédits (à taux variables bien sûr) qui ne peuvent plus être remboursés, des maisons saisies et donc un marché immobilier qui baisse, etc...

Les taux bas ont permis aux américains d'acheter des produits dont ils n'avaient besoin avec de l'argent qu'ils n'avaient pas !
Aujourd'hui, on leur présente la facture. Et tout le monde la paiera.
Revenir en haut
Expat


Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 424

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 16:52 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Je pense effectivement avoir raison, mais apres coup, comme la majorite des commentateurs soit-disant experts qui nous ont roule dans la farine en applaudissant a deux mains pendant des annees les taux de croissance dithyrambiques d'une economie americaine qui courait a la catastrophe.
 Ce sont les memes qui nous abreuvent  aujourd'hui de yavaika et de fallaikon. C'est a qui ouvrira tout grand le parapluie du panoupanou, pour livrer, comme d'habitude, a la vindicte populaire quelques boucs-emissaires soigneusement choisis
.
La rapidite de la reaction americaine est quand meme impressionnante. A la mesure de l'enormite du seisme.

Apres quelques mois de tempete, le gouvernement US propose une serie de mesures sans precedent pour assainir un circuit financier completement exhangue, racheter les junks assets a un prix derisoire, injecter l'equivalent de 15 % de la dette americaine actuelle dans les tuyaux, et ce apres seulement 7 JOURS de negociation avec les MPs et Senateurs
. Ceux-ci ont d'ailleurs rajoute des amendements qui protegent les contribuables, en leur reversant une part des benefs en cas de revente positive de ces actifs aujourd'hui pourris, et l'annulation immediate de tous les parachutes dores censes etre verses aux dirigeants incapables des boites en cause.

Bonne nouvelle: la posture ferme et claire des democrates sur le sujet remet en selle leur candidat, qui fait maintenant figure, face a un Mac Cain qui a beaucoup merdouille dans ses explications, de favori des americains pour sa capacite a resoudre la crise financiere.

Moi qui suis un addict de "The West Wing", j'y vois un signe interessant. Allons, tout est encore possible!
Et il faudra savourer avec un leger sourire de bon aloi le fait de voir les derniers actes de l'administration Bush ouvrir une voie royale a la candidature Obama.
Revenir en haut
Vincit Omnia Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2008
Messages: 102
Localisation: Bretagne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 17:57 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Expat a écrit:
...Et il faudra savourer avec un leger sourire de bon aloi le fait de voir les derniers actes de l'administration Bush ouvrir une voie royale a la candidature Obama.


Sauf, si... l'administration Bush nous sort un coup hyper tordu.
La constitution américaine prévoit qu'en cas de troubles sociaux, attaque terroriste ou cataclysme naturel, le président reste en place jusqu'au rétablissement de l'ordre publique. Les élections seraient donc repoussées et les républicains de nouveau maitre du jeu.
Cheney est capable de tout !
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Dim 28 Sep - 23:22 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Je ne comprends pas, Vincit Omnia Veritas, pourquoi le fait de repousser les élections, favoriserait les républicains plus tard... Pourraient-ils rectifier le tir et redresser la situation (économique, sociale, politique)?
Mais alors, le fait de victoire démocrate, ici et maintenant, serait-elle juste le fruit du hasard chanceux du moment, dû à un moment de crise actuel?
Revenir en haut
Vincit Omnia Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2008
Messages: 102
Localisation: Bretagne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Lun 29 Sep - 14:54 (2008)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain Répondre en citant
Républicains, démocrates, bonnet blanc et blanc bonnet...
La chance, le hasard, des élections, on peut y croire...
On peut croire aussi que les hommes qui possèdent le vrai pouvoir (le financier pas le politique) veulent l'exercer pour leur plus grand bénéfice. Créer des crises, les résoudre, faire s'agiter les politiques n'est que jeu d'enfants.
Obama, Mc Cain, c'est celui qui sera (est déjà) choisi qui sera élu. Si les électeurs se trompent, on bricolera les résultats dans quelques états ou au pire on instaurera la loi martiale (de préférence avant les élections).

Mais bon, je suis un pessimiste cynique qui pense que nos politiques ne sont que de pitoyables marionnettes censées nous amuser.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:24 (2017)    Sujet du message: La machine a perdre du Parti Democrate americain
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // Monde Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
// Theme Created By: // Icons in Part By:
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com