Bienvenue à tous !  
Conçu dans la tradition ouverte et intelligente de l'ancien forum udf.org des années 2005-2007, l'un des meilleurs forums politique d'humeur et d'humour  des années 2000, malheureusement fermé depuis, ce forum a été concu par des anti-apparatchiks membres ou simples sympathisants du Mouvement Démocrate qui ont voulu préserver cette tradition au service d'un Mouvement Démocrate ouvert et réactif ... Actuellement peu ou prou en sommeil dans un contexte de "léthargie du centre", il n'attend plus que vous pour reprendre de sa dynamique. Les propos sur ce forum étant modérés a posteriori, ils sont donc libres et responsables et n'engagent prioritairement que leurs auteurs. Contact : forum.ccbs@laposte.net   
Terre "Démocrate" ? Mon oeil !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Mar 16 Mar - 17:01 (2010)    Sujet du message: Terre "Démocrate" ? Mon oeil ! Répondre en citant
Voilà la prose consternante que je découvre sur le site de Terre Démocrate (nouvelle plaquette suite à sa réorganisation de mars 2010 et au départ, semble-t-il, de Christophe Ginisty). C'est en dernière page et cela concerne les conditions de gouvernance de cette association, c'est à mourir de rire sur un plan juridique. Ca vaut tous les bêtisiers qui circulent sur le net.


Subsidiarité 
 Les décisions doivent être prises à un niveau compatible avec leur nature et leur portée (ça alors vous êtes sûrs ? ...) 
 Toute instance peut prendre, dans le cadre de ses prérogatives, les décisions de son choix (oh ben ça merci, c'est drolement gentil de bien le préciser en tout cas) 
 Avant de prendre une décision, l'instance concernée doit cependant vérifier que sa future décision : 
- est compatible avec la stratégie et les orientations de Terre Démocrate (mais encore ? si une instance est en désaccord avec l'état major, elle ferme sa gueule c'est ça ? drôlement démocrate comme terrain ça) 
- est compatible avec les règles et principes généraux de fonctionnement de Terre Démocrate (c'est très bien de le préciser, on pensait justement qu'il y avait un doute là dessus) 
- relève bien de son domaine de compétences et de ses prérogatives (c'est un peu gonflé comme approche ça ... vous êtes sûrs de votre coup là ?) 
- n'entre pas en contradiction avec les décisions existantes d'une autre instance (laquelle ? celle de l'exécutif rédacteur de cette aimable fumisterie ?)
- est réaliste au regard des ressources et moyens disponibles dans le cas de décisions impliquant des moyens spécifiques (ah bon, cela veut dire qu'aucun projet ne peut être décider si on n'a pas les fonds correspondants en caisse, ils ont une culture vachement entrepreneuriale à TD dis donc)  


Une instance, des hommes, une seule voix 
 Chaque instance doit, lors des réunions avec d'autres instances, parler d'une seule voix (ah bon, elle n'a pas droit de faire état de réserves émises en son sein ... si c'est pas du caporalisme ça ?) 
 Les éventuelles divergences de vues au sein d'une instance doivent être discutées et traitées par celle-ci en préalable aux réunions formelles, qui n'ont pas vocation à être un lieu de conflit mais un lieu de construction (on se demande à quoi cela sert de se réunir si ce n'est pour surtout ne pas débattre en complète transparence ; cette culture de compromis passée en coulisse par Pierre Paul Jacques devant laquelle les participants devraient s'incliner est-elle vraiment démocrate ?) 
 En cas de divergence persistante, un arbitrage doit être sollicité conjointement par les parties concernées auprès de toute(s) personne(s) et/ou instance(s) susceptible(susceptible(s) d'aider à la résolution de la divergence et, en tout dernier ressort, auprès du (de la) Président(e) (et s'il y a désaccord sur le choix des arbitres on fait quoi ?) 


Tout ça pour dire qu'adhérer à Terre Démocrate, c'est rentrer dans un système qui nous rappelle la belle époque monolithique du Parti Communiste. Un parterre d'experts à la botte d'une dictature légitimée par les médias. Un terrain décidément bien glissant ... Il a bien fait de se barrer, Ginisty, finalement.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 16 Mar - 17:01 (2010)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Mer 17 Mar - 16:42 (2010)    Sujet du message: Terre "Démocrate" ? Mon oeil ! Répondre en citant
Envoi :


Chèr(e)s ami(e)s du Mouvement Démocrate, 
 
Après avoir très longuement réfléchi, j’ai décidé, en tant que Vice-présidente et militante, de démissionner du Mouvement Démocrate. En ce qui concerne CAP21, parti fondateur du MoDem, les militants auront à se prononcer sur le sujet en mai. 
 
Je le fais avec une grande tristesse, car j’ai consacré beaucoup de temps et d’énergie à notre mouvement et surtout, j’ai été, comme beaucoup d’entre vous, remplie d’espoir en 2007 et en 2008 au moment de la création du MoDem. 
 
Je veux dire ici, en particulier aux commissionnaires, combien j’ai été fière et heureuse de travailler avec eux et combien je leur suis reconnaissante de ce que nous avons fait ensemble. 
 
Mais je pars. Tout simplement parce que je ne crois plus que le MoDem puisse proposer une nouvelle voie. Et je le crois d'autant moins que « la mise en ordre de bataille pour la présidentielle », qui est le mot d’ordre actuel, va achever de sacrifier le mouvement au projet présidentiel. En effet, un parti politique qui pèse 4% ne peut pas porter un présidentiable, lequel sera tenté d’abandonner le mouvement pour essayer de rassembler plus largement.
Je ne peux partager cette stratégie, et je ne veux pas entrer en opposition frontale avec le Président, ce qui serait inévitable si je restais. Cette opposition serait d’autant plus vaine que les conclusions des élections européennes n’ont pas été tirées, que la gouvernance reste la même et qu'elle va encore se resserrer pour préparer 2012. 
 
Dès lors, je ne vois en rien la possibilité d’un fonctionnement démocratique, ne serait-ce que l’organisation d’élections avec un contrôle des opérations électorales correct. Il est donc vain de se battre et je préfère laisser le Président agir comme il le souhaite, tirant à mon tour les conséquences que tant de responsables ont tirées avant moi. 
 
J’ai longtemps espéré et lutté, sans répondre aux invectives, sans succomber aux polémiques. Cependant, et malgré l’attachement que j’ai pour nos militants, je pense que je les sers mieux en travaillant à la constitution d’une voie écologiste et démocrate. 
 
Je sais que certains n’ont pas compris ma démarche. A mes yeux, il n’existe de voie nouvelle que pour autant qu’elle lie le projet démocrate et l’économie sociale de marché avec le projet écologiste. Pour n’avoir pas cherché ce chemin, le MoDem s'est effondré et Europe Ecologie est trop faible pour pouvoir constituer à lui seul une troisième force autonome. Il faut donc construire cette seule alternative possible. 
 
Lors des élections régionales, je suis allée soutenir les listes MoDem en Picardie, dans le Nord, en Normandie et en Bourgogne. Mes déplacements n'ont eu que peu d'écho. Mais je ne suis en rien responsable du manque de médiatisation de ceux-ci. 
 
J’ai soutenu les candidats CAP21 en Languedoc-Roussillon. Mais il ne s'y trouvait pas de liste MoDem. 
 
Quant à Strasbourg - le fameux meeting -, l’Alsace était la seule région où il y avait une chance de voir une liste autre qu'une liste UMP ou PS l’emporter. J’ai fait ce que j’avais déjà fait en 2007 en rejoignant François Bayrou alors que j’étais candidate à l'élection présidentielle : j'ai choisi, au plus proche de mes convictions, celui qui avait à mon sens le plus de chances de l’emporter. 
 
Cela ne méritait pas les insultes et menaces dont on m'a généreusement gratifiée, même si je peux comprendre que certains n’aient pas été d’accord avec ce « comportement ».
Mais reconnaissons-le, tout ceci n'est rien au regard de la gravité des problèmes du MoDem et de l’extrême gravité de la situation de notre pays. En cela, je rejoins l’analyse de François Bayrou. 
 
A partir de maintenant, je vais travailler à la constitution de ce rassemblement écologiste et démocrate. Avec celles et ceux qui m’ont déjà rejointe et tous ceux qui voudront le faire, nous chercherons les meilleures voies pour redonner de la couleur à notre démocratie, proposer un modèle de développement réaliste et plus juste, donner à nos jeunes envie de vie et surtout : retrouver l’espoir qui nous animait en 2007. Dès à présent, une plateforme se met en place pour accueillir tous ceux qui le souhaiteront. 
 
Chacun d’entre vous peut désormais, en citoyen libre et responsable, apprécier la situation par lui-même et décider en conscience de la voie qu’il souhaite suivre.  
 
Je suis convaincue pour ma part que la voie écologiste et démocrate, si difficile soit-elle, est la seule possible aujourd’hui. Et je consacrerai toute mon énergie à la faire aboutir.  
 
Très démocratiquement vôtre. 
 
  
  
Corinne Lepage 
 
 
 
Réponse :


Comme sénateur du Pas-de-Calais et Maire d'Arras, la plus importante ville MoDem de la région, j'ai soutenu Corinne Lepage aux élections européennes acceptant de lui offrir un mandat que méritaient bien des élus et des militants de notre région. Avec l'ensemble des militants de la circonscription Nord-Ouest, nous l'avons fait élire députée européenne. 
 
Dès la minute où elle a été élue, elle s'est mise à critiquer notre mouvement et à relayer sciemment les plus violentes attaques de nos adversaires [NDLR : c'est vrai !!!] 
 
Cette attitude déloyale est allée crescendo jusqu'au premier tour des élections régionales, où elle a soutenu ouvertement des listes concurrentes, trahissant ainsi ses amis. 
 
Madame Lepage a enfin décidé de quitter le Mouvement Démocrate. Je lui demande solennellement de démissionner du mandat de députée européenne qu'elle a obtenu grâce aux voix du Mouvement Démocrate : c'est une question de diginité si ce mot a encore un sens pour elle. 
 
Jean-Marie Vanlerenberghe 
 
Vice-Président du Mouvement Démocrate Sénateur-maire d'Arras 

Réplique :


PARIS — L'eurodéputée Corinne Lepage (ex-MoDem) a déclaré jeudi qu'elle ne démissionnerait pas de son mandat européen comme le lui a demandé un sénateur démocrate, estimant cette requête "franchement minable".
L'ex-vice-présidente et cofondatrice du MoDem a annoncé mercredi sa démission du parti de François Bayrou sous les couleurs duquel elle a été élue député européen en juin 2009.
Le sénateur MoDem d'Arras Jean-Marie Vanlerenberghe lui a aussitôt demandé de "démissionner de son mandat européen. "C'est une question de dignité, si ce mot a encore un sens pour elle", a-t-il dit.
"J'ai été élue par le peuple français. Aucun parti politique n'est détenteur d'un mandat. Je ne vais pas remettre au MoDem mon mandat. Si j'avais à remettre mon mandat ce serait aux Français qui m'ont élue et ce sera dans quatre ans et demi", a expliqué Mme Lepage sur BFM radio.
"J'ai été élue sur des listes du MoDem-Cap21 (association écologiste qu'elle préside). J'appartiens au groupe ALDE (Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe, ndlr). Je continue à siéger dans ce groupe, je continuerai à voter avec ce groupe, par conséquent je suis parfaitement fidèle aux engagements pris à l'égard de mes électeurs et je ne dois strictement rien au MoDem", a-t-elle ajouté.
"Quand Michel Mercier (ex-trésorier du MoDem devenu ministre de l'Espace rural) est parti, on NE lui a pas demandé de remettre son mandat, quand le président MoDem du groupe centriste du sénat (Nicolas About, ndlr) est parti sur les listes UMP, personne ne lui a demandé de remettre son mandat et quand Jean-Luc Bennahmias est arrivé au MoDem de chez les Verts, personne ne lui a demandé de remettre son mandat", a-t-elle fait valoir.
"Donc, on ne demande jamais cela à personne sauf évidemment à moi parce que c'est la seule parade qu'ils ont trouvée, ilS n'ont strictement rien d'autre à dire. C'est franchement minable", a-t-elle lancé.

_____________________________________ 
 


 
Espérons que derrière Corinne Lepage, une certaine bande de tocards vont dégager vite fait de manière à permettre à ce parti politique de se renouveler démocratiquement au centre de l'échiquier politique. 
 
 
 


Dernière édition par Roulleaux Dugage le Jeu 18 Mar - 16:15 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
snoop


Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2010
Messages: 3
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Mer 17 Mar - 19:04 (2010)    Sujet du message: Terre démocrate et Lepage Répondre en citant
Bonjour,

Concernant Terre démocrate, vous semblez parler de choses que vous ne connaissez pas !

N'hésitez pas à venir, vous verrez que la parole est libre et que l'expression est démocratique !

m'enfin,

Sinon concernant le mandat de député européen : M. Vanlerenberghe avait-il demandé à Benhamias de démissionné de son mandat de député européen obtenu sous étiquette des verts quand ce dernier a rejoint le MoDem ? Je ne crois pas...

En plus Corinne Lepage a été élue et il n'y a aucune raison qu'elle démissionne. Le Parlement européen a besoin de personnes compétentes et engagées comme elle.

Nous aurions eu besoin qu'elle reste au mouvement démocrate pour faire changer les choses de l'intérieur... cela semble malheureusement impossible, FB faisant la sourde-oreille...

à bientôt et vive les valeurs démocrates !!
Revenir en haut
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Jeu 18 Mar - 01:06 (2010)    Sujet du message: Terre "Démocrate" ? Mon oeil ! Répondre en citant
Mon cher snoop.
Je connais un gars qui apparait dans le dernier organigramme de TD, et qui a probablement rédigé le texte que je critique (c'est un gars spécialiste dans l'art d'enfoncer de manière infamante des portes ouvertes). Je ne lui confierai jamais la gestion d'une équipe de campagne ou d'un club politique. Il y a des incompétences crasses qui confinent à de la stupidité dangereuse, qui est rédhibitoire quand on évolue dans l'amateurisme politique.
On ne peut pas manager une équipe de militants comme on managerait une pompe à fric (ou à idées) de parti politique déguisé en bureau d'études. 
Si TD supprime de sa plaquette la page en cause, je réviserais mon point de vue evidemment.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:46 (2018)    Sujet du message: Terre "Démocrate" ? Mon oeil !
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
// Theme Created By: // Icons in Part By:
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com