Bienvenue à tous !  
Conçu dans la tradition ouverte et intelligente de l'ancien forum udf.org des années 2005-2007, l'un des meilleurs forums politique d'humeur et d'humour  des années 2000, malheureusement fermé depuis, ce forum a été concu par des anti-apparatchiks membres ou simples sympathisants du Mouvement Démocrate qui ont voulu préserver cette tradition au service d'un Mouvement Démocrate ouvert et réactif ... Actuellement peu ou prou en sommeil dans un contexte de "léthargie du centre", il n'attend plus que vous pour reprendre de sa dynamique. Les propos sur ce forum étant modérés a posteriori, ils sont donc libres et responsables et n'engagent prioritairement que leurs auteurs. Contact : forum.ccbs@laposte.net   
L'imbroglio du zinzin Proglio

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // France
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Ven 2 Oct - 10:52 (2009)    Sujet du message: L'imbroglio du zinzin Proglio Répondre en citant
http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/09/30/edf-veolia-entreprise-pub…

Cet article de Pierre Briançon, journaliste économique, tiré du Monde est remarquable. En langage plouc, on appelera tout ça de l'abus de bien social, infraction pénale qui définit le dirigeant qui au delà de l'intérêt social de son entreprise n'envisage dans un montage financier que son intérêt personnel. Mais bon, encore une fois ces gens-là sont au dessus des lois. Merci au grand Sarko et son équipe de permettre ainsi à certains de garantir aussi impunément le maintien de leur pouvoir d'achat. 





On est désormais dans la farce. Le conseil d'administration de Veolia était le seul à pouvoir l'empêcher : il vient au contraire, avec une touchante unanimité, d'autoriser son PDG, Henri Proglio, que l'Etat veut nommer à la tête d'EDF, à conserver la présidence non exécutive du groupe de services à l'environnement. Alors même que chacune des deux entreprises aurait cruellement besoin d'un patron à temps plein.

Le conseil s'est donc ainsi soudainement avisé que la gouvernance de Veolia avait besoin d'être modifiée d'urgence, dans le seul but de créer pour M. Proglio l'emploi qu'il a rêvé pour lui-même. Celui-ci a quelques raisons personnelles pour souhaiter le changement : passer de la tête de Veolia à celle d'EDF entraînerait une baisse de sa rémunération annuelle d'environ un million d'euros. Et conserver une fonction à Veolia lui permet de bénéficier d'un régime fiscal avantageux pour les actions du groupe qu'il possède.

Des raisons industrielles fumeuses sont aussi avancées pour ce cumul sans précédent. Il y a quelques années, M. Proglio avait voulu engager une fusion de Veolia avec EDF [NDLR : on se demande bien pourquoi, où sont les critères de convergence entre ces deux boîtes ? ] après avoir fait entrer le groupe, avec son capital, aux côtés de quelques entreprises amies. 

Il s'agissait alors de résister à une OPA non sollicitée - qui ne vit jamais le jour - de l'allemand RWE. EDF détient toujours 4 % de Veolia, et les deux groupes ont en commun une entreprise de services à l'énergie, Dalkia [NDLR : c'est en fait du protectionnisme à la française, c'est le même cinoche que le mariage GDF Suez voulu par Chirac]. 

L'idée de cette fusion bizarre, que M. Proglio voulait apparemment ranimer, a été semble-t-il enterrée par le gouvernement : il faut en tout cas l'espérer. Mais l'idée du cumul des deux présidences a fait son chemin, et la voilà bénie par un conseil complaisant, dans la plus grande tradition française. EDF pourrait à l'occasion porter sa participation dans Veolia à 15 %. La Caisse des dépôts possède quant à elle 10 % du spécialiste du traitement des eaux et des déchets ménagers. En d'autres termes, Veolia va être de facto nationalisé.

La situation avait pourtant le mérite de la simplicité : Veolia n'a jamais eu de président non exécutif, et son conseil n'aurait jamais dû accepter d'en créer la fonction dans l'unique but de garantir à M. Proglio bonheur et prospérité. EDF, par ailleurs, a besoin d'un patron concentré sur les enjeux de son expansion internationale et de sa dette encombrante.

Le conseil d'administration de Veolia aurait dû faire ce que le gouvernement n'avait pas osé : forcer M. Proglio à choisir. S'il veut vraiment, comme il le laisse entendre, couronner sa carrière d'industriel en passant d'un groupe "pesant" 12 milliards de capitalisation boursière à une entreprise publique de 70 milliards, et finir sa vie professionnelle au noble service de l'Etat, c'est là aussi très simple : il doit toucher le salaire de cette admirable abnégation.




Étonnant non ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Oct - 10:52 (2009)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Expat


Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 424

MessagePosté le: Ven 2 Oct - 22:08 (2009)    Sujet du message: L'imbroglio du zinzin Proglio Répondre en citant
Proglio fait ce qu'on lui dit de faire.

La nouvelle strategie industrielle francaise passe, selon les vues elyseennes, par la montee en puissance de champions nationaux, gigantesques conglomerats dont seule la taille permettrait d'atteindre le seuil critique necessaire a sa competivite.

Le rapprochement EDF-Veolia , celui de Thales-Dassault controle par Giat Industries (le nouveau patron de Thales en sort), la constitution d'un pole nucleaire francais anime par Areva,  les coups de pouce frequents donnes a Vinci, dont on pressent qu'il pourrait a terme absorber Bouygues, dont le patron Martin, pote de Sarko, tend a abandonner les activites de construction pour se consacrer au media et a la telecommunication, Vinci dont le Qatar (autre pote de Sarko) a ete autorise a entrer dans le capital (projet du pont Qatar-Bahrein),...  bref, tout ceci procede d'une logique de concentration des capacites industrielles francaises voulue et encouragee par l'Etat.

Depuis l'affaire Alstom de 2004, ou Sarkozy a su imposer a Mario Monti un sauvetage de l'entreprise par l'entree au capital de l'Etat a hauteur de 20% et 3,5 milliards de liquidites injectees dans une tresorerie exhangue, l'actuel President de la Republique s'est decouvert une vision  en matiere de politique industrielle plus proche du modele dirigiste  Gaullien que du liberalisme non interventionniste.

Son ambition est de faire peser le poids de l'Etat dans la structure capitalistique de ces entreprises , soit en y placant ses propres deniers, soit en y encourageant la montee en puissance d'allies indiscutables.

Sarkozy n'invente rien. Il reprend tout simplement la notion de "noyaux durs" imposee par Balladur en 94,  pour une privatisation avant tout financiere, mais dont les beneficiaires devront laisser a l'Etat le soin de mener a sa guise toute politique industrielle jugee conforme a ses interets.

Si c'est le cas, et compte tenu de ma mefiance quasiment convulsive envers des actionnaires vampires qui ne voient pas plus loin que l'EBITDA a 3 mois,  j'ai plutot tendance a approuver ce genre de schema. A moins, bien entendu qu'on me prouve le contraire, ce qui me surprendrait au plus haut point, mais qui sait...

  
Revenir en haut
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Dim 11 Oct - 22:54 (2009)    Sujet du message: L'imbroglio du zinzin Proglio Répondre en citant
Techniquement tu vois juste. Mais ça reste du colbertisme.
Au même titre que ce qui s'est passé pour le CL, à savoir filialiser les pertes en vue d'organiser une liquidation judiciaire, cela s'appelle une banqueroute.
Le règlement judiciaire du CL a été une banqueroute organisé par l'Etat et dont le contribuable a été la première et grande victime.
Tant pis pour Peyrelevade ... 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:21 (2017)    Sujet du message: L'imbroglio du zinzin Proglio
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
// Theme Created By: // Icons in Part By:
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com