Bienvenue à tous !  
Conçu dans la tradition ouverte et intelligente de l'ancien forum udf.org des années 2005-2007, l'un des meilleurs forums politique d'humeur et d'humour  des années 2000, malheureusement fermé depuis, ce forum a été concu par des anti-apparatchiks membres ou simples sympathisants du Mouvement Démocrate qui ont voulu préserver cette tradition au service d'un Mouvement Démocrate ouvert et réactif ... Actuellement peu ou prou en sommeil dans un contexte de "léthargie du centre", il n'attend plus que vous pour reprendre de sa dynamique. Les propos sur ce forum étant modérés a posteriori, ils sont donc libres et responsables et n'engagent prioritairement que leurs auteurs. Contact : forum.ccbs@laposte.net   
Les barbouzeries algériennes de l'an 1996

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // Monde
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 16:47 (2009)    Sujet du message: Les barbouzeries algériennes de l'an 1996 Répondre en citant
Curieuses révélations que celles de ce Général François Buchwalter, ex DGSE responsable du poste de renseignements au Consulat Général à Alger et qui viole allegro le secret défense. 
http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/europe/20090706.FAP26…
http://www.lefigaro.fr/international/2009/07/05/01003-20090705ARTFIG00169-t…
Surtout quand on les met en comparaison avec le rapport de la Commission Loncle commandé par Jospin en 1998 sur le rapprochement franco-algérien http://www.assemblee-nationale.fr/rap-info/i1141.asp
Et les conclusions du chef de la congrégation dont dépendait les moine de Tibehirine.
http://www.algeria-watch.de/fr/article/pol/tigha_moines/veilleux_tibhirine.… 

L'Algérie vit depuis son indépendance en 62 sous dictature militaire sous un pseudo habillage démocratique via le parti unique du FLN.
Face à la corruption du régime, forte poussée  du FIS (rassemblement des partis pro-islamiques) dans les élections locales de 1988 ; en accord avec Paris, ces élections sont annulées (ce qui est un acte politique très grave), déclaration  de l'état d'urgence (déclaration de Dumas, ministre des affaires étrangères qui approuve : "il n'est pas question de voir apparaître une république islamique à nos portes"). Répression militaire sanglante et création dans les campagnes du GIA (une sorte de réseau rural de résistants alimenté par les émirs locaux et qui vite bascule dans le terrorisme international pour faire pression sur la France).
Jusqu'en 1996, répression sanglante du FIS qui disparait, remplacé par les actions corrélatives du GIA, vite morcellé en clans nationaliste et islamique et dont l'un des animateurs, le nationaliste Djamel Zitouni, aurait été en fait une "taupe" des services de renseignements algériens et donc de l'Armée qui l'aurait ainsi stimuler pour extorquer à l'autre bout le soutien (sous quelle forme ?) du gouvernement français.
Puis, avec l'arrivée de Bouteflika en 99, amnistie du GIA ("tout le monde il est beau, circulez y a rien à voir").
Puis assassinat par défenestration d'un journaliste français à Paris, dont le nom m'échappe (ah si Didier Contant), qui enquêtait sur les moines tués.
Alors l'idée que ce soit l'armée algérienne qui ait eu l'idée géniale de liquider les sept moines et de faire croire qu'ils avaient égorgés par des terroristes dans des conditions horribles à imaginer, et puis de liquider l'évêque d'Alger qui emmerdait le pouvoir algérien à force de dénoncer la corruption ambiante, un évêque, puis un journaliste trop curieux, tout ça histoire d'obtenir des soutiens (politiques ? financiers ?) de la France me parait des plus plausibles.
Et quand on lit la prose de cette endive de Djaaaack Lang dans le rapport parlementaire de 98 et qui encense litteralement le pouvoir algérien  ("le retour à la démocratie" et patati et patata), il passe vraiment pour un incompétent ou pire encore, un parfait metteur en scène.
Et dans la foulée, Juppé et son ministre de l'épouqe Hervé de Charette sont également exposés, car les micmac algériens de 96 le concernent au premier chef, surtout s'ils étaient au courant du double jeu de l'armée algérienne.
C'est en fait à se demander s'il ne s'agit pas d'un renvoi d'ascenseur de qui vous savez pour les histoires de pots de vins sur les frégates et d'attentat d'ingénieurs DCN à Karachi, tiens.
A l'UMP, ils se mettraient à sortir les poubelles ? Ca va sentir bon, tiens ...
  


Dernière édition par Roulleaux Dugage le Lun 6 Juil - 17:19 (2009); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Juil - 16:47 (2009)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Lun 6 Juil - 17:09 (2009)    Sujet du message: Les barbouzeries algériennes de l'an 1996 Répondre en citant
Vous êtes naïf, ou quoi? On le sait depuis le début, que les moines n'ont pas été assassinés par le GIA
(qui n'avait aucun intérêt à le faire, puisque les moines soignaient ses blessés!!!!).

Alors, si ce n'est pas le GIA, C KI HEIN C KI?

ben...

Quand j'ai eu affaire à eux, ça s'appelait encore la SM, et c'était dirigé par Kasdi Merba.
De son vrai nom Khalef Abdellah et qui, devenu 1er ministre (88-89), puis opposant, a été assassiné, lui aussi,
et pas par le GIA... en 1993
Comme tant d'autres, dont  Medeghri, ministre de l'intérieur,
suicidé d'une rafale de Kalach dans le dos... En 74
alors que le nôtre (Ponia) venait de le quitter et était encore en vol entre Alger et Paris...

Mais réveillez-vous, il en va ainsi depuis 1954 :
sur le "million ounouss chouhada" (un million et demi de martyrs, selon la propaganda staffel locale)
de la guerre d'Algérie en fait, 5 à 700 000 algériens "arabes", les 3/4 AU MOINS ont été tués PAR LE FLN.
C'est comme à Sétif, en mai 1945 : les 50000 morts sont en fait 1500 au plus
(ce qui est déjà une honte ABSOLUE!!!)
Boumedienne a poursuivi le même chemin ( quelques assassinats d'opposants)...
et TOUS ses successeurs ont pris la relève, sauf le pauvre Boudiaf.
Vous croyez que Boutef a les mains blanches?
Lisez le livre de Benchicou (on le trouve sur le net, demandez-moi).

BIEN SUR QUE LA FRANCE, COMME TOUJOURS,
ETAIT AU COURANT.

Ainsi, sur un autre plan,

Pourquoi croyez-vous que Mitterrand avait accepté de payer le gaz algérien
PLUS cher que son cours, quand il était bas?

Allez sur le site El Watan


L'Algérie, c'est les ATRIDES en pire.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:55 (2018)    Sujet du message: Les barbouzeries algériennes de l'an 1996
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // Monde Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
// Theme Created By: // Icons in Part By:
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com