Bienvenue à tous !  
Conçu dans la tradition ouverte et intelligente de l'ancien forum udf.org des années 2005-2007, l'un des meilleurs forums politique d'humeur et d'humour  des années 2000, malheureusement fermé depuis, ce forum a été concu par des anti-apparatchiks membres ou simples sympathisants du Mouvement Démocrate qui ont voulu préserver cette tradition au service d'un Mouvement Démocrate ouvert et réactif ... Actuellement peu ou prou en sommeil dans un contexte de "léthargie du centre", il n'attend plus que vous pour reprendre de sa dynamique. Les propos sur ce forum étant modérés a posteriori, ils sont donc libres et responsables et n'engagent prioritairement que leurs auteurs. Contact : forum.ccbs@laposte.net   
Le MoDem, fort de son programme ou de son chef?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Vie du MoDem // Niveau national
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Dim 10 Mai - 19:37 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
On se plaint d'un certain nombre d'éléphants au sein du PS, de fortes personnalités, hommes ou femmes brillants qui ne veulent pas suivre une logique collective ou bien attachés aux valeurs socialistes d'autrefois... Oui, mais c'est quand même une richesse chez eux, il suffirait juste qu'ils travaillent ensemble après une compétition équitable. Puis, il y a d'autres, d'une nouvelle génération, comme Arnaud Monterbourg, qui brillent par leur intelligence ou habileté...

Et au MoDem? On a François Bayrou, en tête comme coureur cycliste solitaire, le maillot jaune (orange), puis si on regarde en arrière, il n'y a plus personne à perte de vue... Ils arrivent enfin, avec un important retard derrière leur leader...

Cela ne serait pas si grave si MoDem avait un solide et attrayant programme à offrir, une feuille de route ambitieuse et bien faite, de qualité, qui donnerait envie, de l'entrain aux militants et responsables...

Mais qu'est-ce qu'on retrouve qui aurait de valeur dans le programme, les statuts et la charte des valeurs?

  • Bon, tout d'abord, ce qui frappe, c'est la préoccupation (obsession) avec le chiffre 12, ou XII en chiffres romains... Aussi bien le statut que la charte des valeurs, ou encore "Notre engagement" pour les Européennes sont en douze points.
  • Dans la charte des valeurs, on arrive pas à définir la notion de laïcité, pourtant une notion-clé: on se contente de dire "telle qu'elle s'était à peu près formée dans la république depuis son origine"
  • On invoque l'humanisme, come cheval de bataille et principal leitmotif, mais c'est tellement vague comme objectif ou chemin, tout le monde peut le comprendre différemment... Par exemple une IVG, est-ce humain ou pas? Sinon, je donne deux citations: a) Rien d'humain ne m'est étranger" b) "Chaque fois que j'ai été parmi les hommes, j'en suis revenu moins homme" (Th. Kempis, Sénèque)
  • Les conférences thématiques régionales pour les européennes, dans les différentes villes françaises, se terminent toujours avec un mot de clôture de FB, qui garde ainsi le dernier mot, et il est impossible de le contredire...
  • Le texte soumis: "Notre engagement" pour les Européennes est sous-titré: texte soumis à discussion, tandis que déjà la première phrase commence par: "L'Union de l'Europe maintenant, plus de doutes possibles". Alors c'est comme ça que l'on fait rimer la discussion avec absence de doutes, dans le pays de Descartes?
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 10 Mai - 19:37 (2009)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Dim 10 Mai - 20:38 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
Rappelle toi qu'en 1981, à part Mitterrand et Rocard, on ne connaissait quasiment PERSONNE au PS... Il en va de même au MoDem en ce moment, mais il suffit d'un peu de patiemce, et les valeurs se feront connaitre.
 Une chose est sure : à l'UMP, il y en a TRES PEU, parmi les courtisans du Minus...

Et puis, je te trouve bien difficile :
des JFK, Corine Lepage, Marielle de Sarnez, Benhamias, Lartigue etc
ne sont pas des manches, qu'on les aime ou non...
 Je trouve même que, comparés à des abrutis comme Dati, Lefevre, Morano et consorts, ils sont
ACHEMENT BALAISES!!!
Revenir en haut
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Lun 11 Mai - 21:34 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
Au MoDem, je pense qu'il y a du monde derrière, mais le gros défaut de la structure actuelle, c'est qu'elle ne met pas encore bien en valeur les bons nouveaux éléments.
Par ex. le MoDem a donné dans le bling bling (cf. le fil "le côté bling bling du MoDem" et je trouve que MdS y est pour quelque chose, car pour elle me donne l'impression que pour elle le look doit l'emporter un peu trop sur le contenu ; par ex. le très blogosphérique Ginisty ne m'interpelle pas du tout, c'est peut-être mon côté juriste cartésien qui donne ça.
Mais si tu vas sur le fil suivant, http://modem.ovillois.et.autour.over-blog.com/article-30349672.html tu verras des jeunes candidats sur la liste de Sarnez qui sont franchement pas mal du tout et qui méritent d'être encouragés. L'une 36 ans, jeune agrégée de droit public, l'autre 26 ans, agrégé en mathématiques, et interne en médecine et passionné d'économie. Je vous laisse le soin de les découvrir.
Quant aux thèmes de campagne, celui de la laïcité ne peut être un thème européen, car les traditions de chaque pays sont trop séparés ; d'ailleurs la CEDH a renoncé à faire de la jurisprudence là dessus, c'est qu'il y a une raison.
Et le fondement pro européen du MoDem (contrairement à l'UMP qui est fondamentalement eurosceptique quand on y réfléchit bien à son parcours depuis Maastricht) fait qu'il n'y a pas de doute sur la volonté de ce mouvement politique d'intégrer et de fixer de manière irrémédiable le destin de la France à l'intérieur de l'Europe. Pas de doute sur l'objectif donc, mais un questionnement sur le comment est tout à fait admis.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Mer 13 Mai - 13:12 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
Merci, RD, pour ce lien, en effet j'ai aperçu des videos de jeunes, bien éduqués et formés, prêts peut-être à prendre le relais après les vieux, apporter du sang nouveau dans le mouvement... Quoique, sur les vieux on peut compter aussi..., récemment on peut donner son sang même après 65 ans, jusqu'à presque 71!
Mais à part cela, par hasard, j'ai entendu l'intervention d'un certain André Roulleaux Dugage... ;)
Revenir en haut
Expat


Hors ligne

Inscrit le: 27 Avr 2008
Messages: 424

MessagePosté le: Mer 13 Mai - 20:04 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
Une vraie bombe cette Cassia!
Revenir en haut
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Lun 18 Mai - 16:42 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
Pour revenir au sujet et alimenter votre réflexion :

http://www.lemonde.fr/elections-europeennes/article/2009/05/18/bruno-lemair…
http://www.lefigaro.fr/politique/2009/05/18/01002-20090518ARTFIG00294-cible…
http://www.lesechos.fr/info/france/4865145-europeennes-bayrou-a-nouveau-au-…

Les médias ne sont-ils pas - comme au moment de la Présidentielle - en train de donner à Bayrou la stature de véritable challenger ? Et pourtant, il en faudra encore délivrer un gros capital de séduction pour convaincre la majorité des français de la réalité du Mouvement Démocrate, car un chef sans troupe efficace derrière, ça ne peut pas logiquement convaincre.
Cela me rappelle au moment de la présidentielle la discussion que j'avais eu avec un ami, fils d'élu et très cultivé en politique : "ton Bayrou, il tient parfaitement la rampe, mais l'UDF, c'est un parti de notable, pas de militants et c'est surtout un ramassis d'élus opportunistes qui n'hésiteront pas à tout foutre en l'air pour aller à la gamelle". Il est clair que le Mouvement Démocrate ne doit pas s'enfoncer dans la même ornière ... Mais comment faire ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Lun 18 Mai - 21:37 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
Il me semble qu'on a FAIT la ménage, non?
Maintenant, le MoDem est à 13% et en ascendance, les notables sont partis à la soupe...
Revenir en haut
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 11:34 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
(Libération)

Bayrou et l’increvable besoin d’adorer par DANIEL SCHNEIDERMANN
 
 
L’air du temps est bayrouiste. Cela se hume à des riens.
Par exemple, la gravité de la voix de l’intervieweur matinal de RTL, Jean-Michel Aphatie, interrogeant Olivier Besancenot : «Il y a quelqu’un qui imprime en ce moment sa marque sur le débat public, et ce n’est pas vous, Olivier Besancenot.» Une demi-seconde de silence. L’orateur savoure son effet. Suspense insoutenable dans les foyers. «C’est François Bayrou.» Pan ! Prends-toi ça, le facteur ! A quoi tient ce je-ne-sais-quoi de gravité impressionnée, dans la voix d’Aphatie ? Objectivement, qu’est-ce qui a changé dans la situation politique de Bayrou, depuis l’an dernier, époque où tous les homologues d’Aphatie n’avaient pas assez de ricanements pour moquer sa solitude ? Rien. Est-il moins solitaire ? Non. A-t-il bénéficié de ralliements en masse ? Non. Est-il en hausse dans les sondages ? Non. Son programme s’est-il précisé ? Non. Et pourtant, de sondage favorable en critique élogieuse, l’air du temps Bayrou se respire partout, et par exemple dans le journal que vous tenez entre les mains. Alors ? Alors il faut bien croire tout de même que quelque chose a changé, mais quoi ? Eternelle question : est-ce dans le réel, ou dans sa perception ? N’insistez pas. Les détecteurs d’air du temps détestent être poussés dans leurs retranchements. Quel-que-cho-se ! vous dit-on. Et par exemple, ce quelque chose se mesure en chiffres.
Le livre de Bayrou fait un carton : 80 000 exemplaires ! exulte l’éditeur. Vendus ? Non. Mis en place dans les librairies, ce qui n’est pas la même chose. Mais ne faisons pas la fine bouche : Bayrou en a tout de même vraiment vendu plus de 10 000 exemplaires en une semaine, contre 830 pour le livre de Copé, et 108 pour le pauvre contre-feu monté par l’Elysée, un livre du transfuge Paillé.
Donc, il y a un appétit Bayrou. Son discours accroche. La médiasphère sait qu’une présidentielle commence à se jouer, disons trois ans à l’avance. C’est la durée réglementaire. Ce calendrier s’est inscrit dans l’ADN des candidats. Et donc, des journalistes politiques.
Son discours accroche, parce qu’il parle cash, comme la Sarkozie. Tout sur la table, et tout de suite. Ce Bayrou nouveau, révélé à la France entière par deux gestes fondateurs (la gifle au gamin qui lui faisait les poches et les sarcasmes adressés à Claire Chazal en direct) ne cesse de nous épater. Ecoutons-le, chez Ruquier, temple du parler cash, évoquer Tapie et les 45 millions de préjudice moral qui lui ont été accordés dans le fameux arbitrage Crédit lyonnais. Ecoutons-le botter les fesses de Minc, et de toutes les éminences médiatiques. C’est du Sarkozy d’avant 2007, du sauvageon qui tire au lance-pierres contre le château. De l’insolence en barre. De l’épate-chroniqueurs.
Inutile de le cacher : ce retournement contre Sarkozy de son arme favorite est, musicalement, un soulagement. «Enfin !» jubile le peuple innombrable de tous ceux qui supportent depuis deux ans l’insoutenable vacarme symbolique des provocations bling-bling, et désespèrent de l’atonie socialiste, que seule vient troubler la créativité ségoliste. Mais la créativité ségoliste n’inspire pas confiance. Elle inquiète sourdement, quand le souffle de Bayrou rassure. L’autre est battu aux décibels, a capella, s’il vous plaît, et Bayrou ne se fatiguera pas.
Dans la gravité impressionnée d’Aphatie, pointe tout de même quelque chose d’inquiétant. On sent qu’il suffirait d’un rien pour que la grosse machine, celle dont il est un des représentants les plus talentueux, se retourne comme une crêpe, et nous chante l’homme providentiel, à propos de Bayrou, comme hier à propos de Sarkozy… ou de Mitterrand. On la sent déjà en gestation, la mythologie bayrouiste, calquée sur la mythologie mitterrandienne. On n’aura qu’à remplir les blancs, et changer les noms de lieux. Le bistrot de la rue Cler où le Sauveur, selon Match, prend solitaire son petit déjeuner chaque matin, rappelle les gargotes parisiennes où Mitterrand adorait déjeuner peuple. Et le blanc monacal des murs du petit pied-à-terre parisien du Béarnais, savamment étalé dans toute la presse illustrée, ne rappelle-t-il pas le dépouillement de la "sainte chambre" de l’hôtel du Vieux-Morvan de Château-Chinon, elle aussi inlassablement offerte à l’adoration du peuple de gauche, tandis que la maison du Luberon, les week-ends à Venise ou les Noëls en Egypte de Mitterrand restaient préservés des caméras ? Pour ne rien dire des chevaux, des six enfants, de l’épreuve des trahisons, de la traversée du désert, de la poignée de fidèles, abondante provende pour storytellers.
Alors que Bayrou est à l’apogée de sa séduction, le bayrouisme qui pointe, la bayroulâtrie qui menace, nous désespèrent déjà. Jamais content ? Non. Car on n’en finira décidément jamais, avec cet increvable besoin d’adorer.
_____________________________________

Mon commentaire : il y a du vrai dans cet article, mais il ne me plait pas.

Tout d'abord je pense qu'un bon nombre de MoDem ou de sympathisants reproche à Bayrou d'en faire trop avec son antisarkozisme lors des européennes et que cela parasite quelque part la campagne qui aborde des choses complexes et difficiles à faire comprendre. Je pense qu'il y a du vrai dans ce reproche là.

Deuxiement, le combat du MoDem vise à restaurer des fondements démocratique de la France et à les moderniser. C'est un combat collectif qui implique des forces collégiales. Peut-on bâtir ce combat solitairement ? Ce n'est pas une bonne chose. Le MoDem ne peut être un agglomérat d'individus forts en gueule, il faut un ciment commun que l'on ne retrouve pas d'évidence en alliant côte à côte Peyrelevade, Lepage, de Sarnez, Lehideux, Benhamias et les autres ... Ce ciment là ne peut être le bayrouisme qui en soi ne rime à pas grand chose sauf à traduire, comme le gaullisme, non pas une doctrine mais un état d'esprit. Or, nous avons besoin d'un nouveau dogme, le démocratisme, inspiré de ce qui se passe en Allemagne ou au Royaume Uni, et dont l'action essentielle est de changer nos institutions, de les simplifier pour les rendre plus efficaces et d'en garantir absolument la séparation, notamment en vue d'éviter tous les effets pervers du gaullisme, du corporatisme, de l'étatisme, du jacobinisme ... j'en passe et des meilleures. 

A cet égard, la restauration d'un régime parlementaire fort confronté à un Président élu chef de gouvernement  me semble de plus en plus pertinente.
   
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 18:53 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
Mais NON, iul n'en fait pas trop, il compte ses électeurs, et c'est ce qui importe pour lui.
Cessons de nous voiler la face, les européennes n'ont jamais donné lieu à un vote pour les européennes...
DCB a raison de faire une campagne européenne, et FB a raison de casser du sucre sur Bayrou :
tous deux n'ont pas le même objectif...
Revenir en haut
Aptien


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2008
Messages: 130
Masculin
Adhérent MoDem ?: Pas envie de le dire

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 20:17 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
le modem n'a pas à être anti sarkozyste.
S'il reconnaissant ce qu'il y a de bien chez Sarkozy, il progresserait.......
Revenir en haut
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Mar 19 Mai - 22:42 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
On vient de m'indiquer les affiches officielles du Mouvement. Bayrou à la tribune en prise de vue à partir du genou : "l'Europe est notre avenir" et avec le logo du Mouvement Démocrate en tout petit dans un coin. Pas très motivant pour le militant ich trouve.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Mer 20 Mai - 01:03 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
Aptien a écrit:
le modem n'a pas à être anti sarkozyste.S'il reconnaissait ce qu'il y a de bien chez Sarkozy,
il progresserait...

Tu plaisantes : c'est notre fonds de commerce, et c'est ainsi qu'on attirera ceux, de plus en plus nombreux, de l'UMP qui en ont ras la casquette des incompétents et arrogants courtisans de Sarko,


les Dati, Morano, Cachalot, MAM, Lefevre etc...
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Mer 20 Mai - 12:31 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
Aptien a écrit:
Si [le MoDem] reconnaissait ce qu'il y a de bien chez Sarkozy, il progresserait.......


hirmente a écrit:

Tu plaisantes : c'est notre fonds de commerce, (...)


Bon, l'un n'exclut pas l'autre. Tout en critiquant les travers de politique de Sarkozy, on pourrait bien apprendre de lui, peut-être en cachette, sans le reconnaître, certaines bonnes choses qui ont séduit les électeurs lors de la précédente campagne présidentielle, lui permettant de gagner, et même des choses qui séduisent toujours, en lui permettant de se maintenir comme premier aux sondages pour 2012, avec 28% des votes... 
Mais bon, en France, ou même chez les francophones ce n'est pas courant "d'apprendre du Diable", ou bien "chez le Diable". J'ai tapé les mots ci-dessus dans Google, et je n'ai obtenu que 5 réponses. Tandis que, en tapant "Learn from the devil", j'en ai eu 48 000. Les anglo-saxons sont plus pragmatiques...
Revenir en haut
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Jeu 21 Mai - 22:58 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
C'est vrai, tu as raison, reconnaissons à Sarko le choix d'une politique fiscale très incitative pour ceux qui ont des placements défiscalisés en vrac et pour ceux qui ont vraiment besoin - les pauvres - d'un bouclier fiscal.
Pour le reste, désolé mais il y a de quoi se rebeller.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Mar 26 Mai - 15:26 (2009)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef? Répondre en citant
Aptien a écrit:
le modem n'a pas à être anti sarkozyste.S'il reconnaissant ce qu'il y a de bien chez Sarkozy, il progresserait.......

Tu pourrais, STP, donner quelques exemples de ce qu'il y aurait de bien, à ton avis, chez Sarkozy? Enumérer une liste plus ou moins exhaustive?

P.S. Enfin, c'est facultatif ma demande: personne n'est parfait en tout point. Le cas échéant, les prophètes n'ont pas besoin de justifier et exemplifier leurs propos..., on devrait prendre leurs oracles tels quels...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:47 (2017)    Sujet du message: Le MoDem, fort de son programme ou de son chef?
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Vie du MoDem // Niveau national Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
// Theme Created By: // Icons in Part By:
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com