Bienvenue à tous !  
Conçu dans la tradition ouverte et intelligente de l'ancien forum udf.org des années 2005-2007, l'un des meilleurs forums politique d'humeur et d'humour  des années 2000, malheureusement fermé depuis, ce forum a été concu par des anti-apparatchiks membres ou simples sympathisants du Mouvement Démocrate qui ont voulu préserver cette tradition au service d'un Mouvement Démocrate ouvert et réactif ... Actuellement peu ou prou en sommeil dans un contexte de "léthargie du centre", il n'attend plus que vous pour reprendre de sa dynamique. Les propos sur ce forum étant modérés a posteriori, ils sont donc libres et responsables et n'engagent prioritairement que leurs auteurs. Contact : forum.ccbs@laposte.net   
En ce temps de Noël, une perturbation venue d'Orient...
Goto page: <  1, 2, 3
 
Post new topic   Reply to topic    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Forum Index // Actualités politiques // Monde
Previous topic :: Next topic  
Author Message
advoc.diab


Offline

Joined: 12 May 2008
Posts: 576
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

PostPosted: Tue 20 Jan - 00:55 (2009)    Post subject: En ce temps de Noël, une perturbation venue d'Orient... Reply with quote
De rien, Hirmente, j'y suis tombé par hasard, sur cette video, en cherchant une dimension du tableau qui conviendrait à RD..., ça m'a plu et ému aussi...

J'ai hésité à illustrer ces récents combats à Gaza par ce tableau de Guernica, où la victime principale, lors du bombardement de la Luftwaffe lors de la guerre civile espagnole, était surtout la population civile et la ville,  car il s'agissait d'essayer de nouvelles bombes incendiaires, tandis que la cible israëlienne, semblait être justifiée: le Hamas, un mouvement terroriste...
Mais, la parallèle semble tenir, car:


  • le nombre de victimes civiles est à peu près le même dans les deux cas (aux environs de 1500), le nombre de vrais combattants tués à Gaza semble être 1/10 de cela
  • des bombes à phosphore ont été bien utilisées à Gaza, selon le communiqué de l'Amnesty International d'aujourd'hui, tandis que des bombes de nouvelle génération, à tungstène, DIME ou apparentées, y ont été utilisées en 2006
  • dans le réportage de l'Envoyé Spécial du jeudi dernier, sur France 2, une femme israëlienne donnait une justification pour la mort de civiles, sans être contredite par l'auteur du réportage: "Ils ont voté à 80% pour le Hamas, donc en ayant voulu détruire Israël, ils méritent maintenant, collectivement, leur sort". Par ailleurs, dans le réportage, on a dit que les combattants du Hamas se cachaient dans les couloirs souterrains, en laissant la population exposée à la surface...
  • Le Hamas déclare aujourd'hui "une victoire historique et stratégique": on voit jusqu'à quel degré peut aller le mépris pour les pertes civiles et souffrances humaines, ils ne connaissent pas de notion "victoire à la Pyrrus", où les pertes sont beaucoup plus grandes que les gains, genre 1ère guerre mondiale...
P.S.
1) Quelqu'un a dit, à propos de la 1ère guerre mondiale: "Quelle connerie, la guerre!" (Jacques Prévert). Cela me rappelle une récente contribution de Expat, qui disait que les âneries continueront jusqu'à la date d'investiture de Obama... En effet, il semble avoir raison pour le moment...

2) Je vois déjà la justification de morts civiles, après une éventuelle attaque israëlienne sur l'Iran, à la bombe nucléaire: "Ils ont voté pour Ahmadinejad, ils ont ainsi voulu effacer Israël de la carte, ils méritent donc la punition"... Malheureusement, les procédures démocratiques pourraient avoir de gros effets collatéraux...
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 20 Jan - 00:55 (2009)    Post subject: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
advoc.diab


Offline

Joined: 12 May 2008
Posts: 576
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

PostPosted: Sat 24 Jan - 17:10 (2009)    Post subject: En ce temps de Noël, une perturbation venue d'Orient... Reply with quote
Normalement, on dit qu'il n'y a pas de justification pour des crimes commis sur des populations entières, ce que l'on appelle des génocides, sans parler de "crimes contre humanité".

Mais, il apparaît que le massacre de civiles palestiniens, en toute conscience et connaissance de cause, de la part de militaires israëliens (pour la plupart d'origine juive, donc d'une population qui a quand même un vécu douloureux sur sa propre peau), pourrait bien avoir une justification, ou au moins une explication rationnelle:

1. La population palestinienne de Gaza a soutenu, dans sa majorité, exprimée dans les élections démocratiques, son élite politique, c'est à dire le Hamas, donc ce serait sa punition collective qu'elle subit (avis présenté par une femme israëlienne, dans Envoyé Spécial)

2. En tuant la population civile, en masse, l'Israël peut bien espérer que les survivants palestiniens de Gaza perdront confiance en leur élite, leur gouvernement de Hamas, tout comme on perd confiance  en "un dieu" qui ne protège plus, et qu'ils se révolteront, choisiront son concurrent politique, M. Abbas

3. La mort et souffrance de sa population civile, "le versement du sang arabe", pourrait provoquer chez les Hamas, pris de pitié-compassion-regret, l'arrêt des hostilités et soumission à l'Etat Hébreux... Bien que le concept de martyre et récompenses qui attendent les martyres dans le Ciel, est toujours bien vivant chez les islamistes...

4. Si envie de tuer un combattant du Hamas, entraîne, en moyenne, la mort collatérale de dix civiles innocents (car un obus peut bien ratisser large), il se pourrait que cet effet collatéral soit encore moindre qu'un autre que l'on ainsi prévient. Or, si on laissait les membres du Hamas tranquilles, croître sous l'abri de leur population, ils pourraient se donner les moyens et s'armer..., à un tel point qu'ils seraient en mesure d'anéantir la population civile juive, comme ils le font déjà par de petites tranches avec leurs attaques kamikazes ou roquettes... Donc, on est peut être obligé d'attaquer la population civile étrangère pour sauver la sienne, bien que cette distinction soi/étranger soit un peu troublée par le fait que les Palestiniens font partie de l'Etat d'Israël...
On reprochait autrefois à Saddam qu'il a utilisé l'arme chimique "contre sa propre population civile" (les Kurdes), mais était-ce bien sa propre population, les Kurdes? Et n'y avait-il pas au moins quelques combattants kurdes, parmi les civiles, qui voulaient la mort de Saddam?
Back to top
hirmente


Offline

Joined: 26 Apr 2008
Posts: 675
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

PostPosted: Sun 25 Jan - 18:26 (2009)    Post subject: En ce temps de Noël, une perturbation venue d'Orient... Reply with quote
advoc.diab wrote:
Normalement, on dit qu'il n'y a pas de justification pour des crimes commis sur des populations entières, ce que l'on appelle des génocides, sans parler de "crimes contre humanité".Mais, il apparaît que le massacre de civiles palestiniens, en toute conscience et connaissance de cause, de la part de militaires israëliens (pour la plupart d'origine juive, donc d'une population qui a quand même un vécu douloureux sur sa propre peau), pourrait bien avoir une justification, ou au moins une explication rationnelle:
etc.

Je te comprends.

En outre, et si on parlait des bombardements de Dresde?
De ceux sur Canton?
Des massacres de Sétif le 08 mai 1945?
Des massacres à Madagascar?
Des massacres en Inde?
Etc...

(Sans parler des massacres VATICANESQUES des Cathares ou de ceux des amérindiens avec la bénédiction des jésuites...)


Je trouve certaines indignations bien singulièrement compartimentées...
Back to top
advoc.diab


Offline

Joined: 12 May 2008
Posts: 576
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

PostPosted: Sun 25 Jan - 23:23 (2009)    Post subject: En ce temps de Noël, une perturbation venue d'Orient... Reply with quote
Oui, tout à fait, Hirmente, les mêmes raisons peuvent avoir été à l'origine de massacres de civiles ailleurs, à d'autres événements.
De façon générale, les 4 raisons que j'ai citées, laissent se résumer ainsi (sans allusion au conflit israëlien):

1. Appliquer une punition collective pour les agissements des activistes, issus de la même population ("puisque c'est le même sang")
2. Faire perdre confiance, chez la population, envers ceux qui la dirigent et la guident, qui n'ont pas su la protéger, "démoraliser les troupes", provoquer la rébellion
3. Obtenir une conduite souhaitée, de la part des dirigeants, le cas échéant qu'ils se rendent, qu'ils renoncent au combat, etc., face aux souffrances subies par leur propre population, en comptant sur leur sentiment de compassion et sensibilité
4. Attaquer l'autre population civile, considérée comme étrangère, comme revanche (loi du talion) pour les victimes chez "sa propre" population civile,  pour des victimes passées ou supposées à venir

Les massacres que tu a énumérés, Hirmente, je ne les connais pas trop (lacunes dans l'histoires-géo), sauf pour le bombardement de Dresde.
Pour celui-ci, apparemment les alliés Britanniques voulaient se venger (raison numéro 4) pour les bombardements de villes anglaises d'auparavent, effectués par les nazis, en particulier Cambridge, si je me rappelle bien...

En outre, je suppose qu'un autre massacre à grande échelle, que tu n'a pas énuméré, celui de Hiroshima et Nagasaki à l'aide de bombe atomique (fabriquée par du génie scientifique, un peu le même que le cyclone B), a été effectué pour la raison numéro 3.

P.S. J'ajouterais maintenant une 5ème raison de massacres: tout simplement des pulsions animalières, bestiales, sous-tendues par la défense/conquête du territoire ou bien lutte pour la dominance
Back to top
Roulleaux Dugage


Offline

Joined: 25 Apr 2008
Posts: 1,071
Localisation: Houilles 78
Masculin

PostPosted: Mon 26 Jan - 19:29 (2009)    Post subject: Ecoeurant ! Reply with quote
Les anglais remettent le couvert :

http://www.lepost.fr/article/2009/01/26/1400673_la-bbc-refuse-de-diffuser-u…

tandis que l'Autorité Palestinienne saisit le CPI pour l'ouverture de poursuites pour crimes de guerre contre l'Etat israëlien ...

http://www.lemonde.fr/international/article/2009/01/24/gaza-israel-prepare-…

Et un petit flashback pour finir au 1er janvier 2009 ("bonne année !")

PARIS Reuters - La tournée de Nicolas Sarkozy au Proche-Orient peut contribuer à une solution à la crise de Gaza, a déclaré jeudi la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, qui a réitéré son refus d'une trêve.

(...)

Le président français a reçu le chef de la diplomatie israélienne avant d'entamer lundi un voyage qui lui permettra de rencontrer les dirigeants d'Egypte, d'Israël et de l'Autorité palestinienne, ainsi que le président syrien Bachar al Assad.
Tzipi Livni, dont le pays a commencé il y a une semaine une puissante offensive aérienne contre la bande de Gaza en représailles contre les tirs de roquettes tirées par les miliciens du Hamas sur Israël, a pris soin de réitérer son rejet de la proposition française d'un cessez-le-feu de 48 heures pour permettre l'acheminement d'une aide humanitaire. Au moment où elle entrait à l'Elysée, un communiqué publié à Jérusalem opposait une fin de non-recevoir à cette demande.
"Il n'y a pas de crise humanitaire dans la bande, et par conséquent pas besoin de trêve humanitaire", disait-elle dans le communiqué diffusé par son ministère à Jérusalem. Après avoir rencontré Nicolas Sarkozy, elle a insisté sur le fait qu'une centaine de camions d'aide humanitaire traversaient quotidiennement les points de contrôle, plus qu'avant la fin de la trêve, a-t-elle expliqué sur le perron de l'Elysée.
Le président français n'a pas paru affecté par ce refus qu'il a présenté comme une position officielle.
"Il ne faut pas confondre les déclarations officielles et les discussions", a-t-il dit à quelques journalistes.
"Moins on en parle, mieux c'est", a-t-il expliqué en soulignant que "c'est très compliqué, c'est très sensible."
BEAUCOUP D'OBJECTIFS ATTEINTS
Mais Tzipi Livni a accueilli favorablement l'initiative diplomatique du président français qui, comme il l'avait fait en août dernier en Géorgie au nom de l'Union européenne, a décidé de prendre son bâton de pèlerin même s'il ne préside plus l'UE. "Le président Sarkozy connaît bien la situation et la complexité dans notre région, il comprend la nature de la menace à laquelle Israël est confronté", a souligné Tzipi Livni après avoir rencontré le président français. Mais le message doit être clair, a-t-elle précisé.
(...)
"Israël est déterminé à apporter la paix et la sécurité à ses citoyens, voilà l'idée", a-t-elle répondu en se félicitant que l'armée ait déjà atteint "beaucoup de ses objectifs". "L'opération militaire est pour le moment un grand succès en termes d'objectifs atteints", a-t-elle conclu.

Source : http://www.lexpress.fr/actualites/2/nicolas-sarkozy-peut-contribuer-a-une-s…
Back to top
Visit poster’s website
advoc.diab


Offline

Joined: 12 May 2008
Posts: 576
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

PostPosted: Mon 26 Jan - 20:53 (2009)    Post subject: En ce temps de Noël, une perturbation venue d'Orient... Reply with quote
Je préfère le sourire de Nicolas...
Par contre, je n'aime pas quand deux personnes se serrent la main, tout en regardant ailleurs, le cas échéant vers les objectifs de journalistes...
Back to top
hirmente


Offline

Joined: 26 Apr 2008
Posts: 675
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

PostPosted: Tue 27 Jan - 22:36 (2009)    Post subject: En ce temps de Noël, une perturbation venue d'Orient... Reply with quote
Mais ils font TOUS ça!!!
Rappelle toi le sketch de Coluche
sur les milieux z'otorisés...
Back to top
hirmente


Offline

Joined: 26 Apr 2008
Posts: 675
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

PostPosted: Tue 27 Jan - 22:50 (2009)    Post subject: En ce temps de Noël, une perturbation venue d'Orient... Reply with quote
advoc.diab wrote:
6.- Démontrer que le Hamas, en dépit de ses rodompontades ridicules, est fait de pleutres, seule armée qui ose prendre la population civile en guise de bouclier...

Les massacres que tu a énumérés, Hirmente, je ne les connais pas trop (lacunes dans l'histoires-géo), sauf pour le bombardement de Dresde.
Pour celui-ci, apparemment les alliés Britanniques voulaient se venger (raison numéro 4) pour les bombardements de villes anglaises d'auparavent, effectués par les nazis, en particulier Cambridge, si je me rappelle bien...

Pas Cambridge, Coventry. Les Américains étaient d'accord avec les Anglais, pour SEMER LA PANIQUE chez les Allemands, abréger la guerre et limiter le nombre de GIs morts (ben oui, normal!).

Autre exemple : il y a eu plus de morts lors des bombardements de Tokyo (+ de 100,000) que lors de celui d'Hiroshima (80,000) ou celui de Nagazaki (90,000). Mais le premier, puis le second, et la menace de lancer une troisième bombe SUR TOKYO étaient si terrifiants que l'Empereur à cédé, malgré l'avis contraire de ses généraux, dont nombre s'est fait hara kiri, ce que nous n'allons tout de même pas regretter...

En outre, je suppose qu'un autre massacre à grande échelle, que tu n'a pas énuméré, celui de Hiroshima et Nagasaki à l'aide de bombe atomique (fabriquée par du génie scientifique, un peu le même que le cyclone B), a été effectué pour la raison numéro 3.

La science découvre, elle ne donne pas d'indication de bon ou mauvais usage.

Einstein était contre l'usage militaire du nucléaire.
Vu le massacre de soldats US à Okinawa (30,000) ,et celui prévu (500,000)
en cas de débarquement au Japon, il avait tout simplement tort.

Ne pas confondre Clauzewitz avec les enfants de Marie...

Back to top
hirmente


Offline

Joined: 26 Apr 2008
Posts: 675
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

PostPosted: Thu 29 Jan - 19:24 (2009)    Post subject: Hiroshima et le fisc français Reply with quote
Oui, comme tu dis, on ne juge pas les vainqueurs.
On ne l'a jamais fait, dans toute l'histoire.
C'est ainsi.
Ceci dit, il y a contradiction : 200 000 morts pour battre l'Allemagne Nazie,
et "seulement" 48 000 pour battre le Japon, alors qu'il y a eu 30 000 GI s morts à Okinawa?
Je n'en crois RIEN.

Ce que j'ai dit à propos de la science se réfère à une remarque d'Albert Jacquart,
longuement débattue à la radio.
Je te laisse le soin de le contester...

Bon,
"don't cry over spilt milk."

Parlons de l'avenir, notament de la façon dont nous pourrions réformer la fiscalité en France,
qui est source de tous nos maux, parce que les "Tites Français" rechignent
à payer un impôt sur leurs REVENUS,
quitte à ployer sous des taxes aussi inconstitutionnelles que mortifères.
Back to top
Roulleaux Dugage


Offline

Joined: 25 Apr 2008
Posts: 1,071
Localisation: Houilles 78
Masculin

PostPosted: Mon 9 Feb - 17:42 (2009)    Post subject: En ce temps de Noël, une perturbation venue d'Orient... Reply with quote
Dans la série, "qui sème le vent récolte la tempête ...", ci-joint divers extraits de presse sur les élections législatives : à force de faire la politique des extrêmes (cad la guerre) on leur fait leur lit ...



Les Israéliens redoutent une Knesset ingouvernable LE MONDE | 09.02.09 | 14h57  •  Mis à jour le 09.02.09 | 16h07 de Michel Bôle-Richard
Favori des sondages depuis de nombreux mois, Benyamin Nétanyahou a vu son avance se réduire au cours des dernières semaines. Au point que le chef du Likoud est au coude-à-coude avec sa principale rivale pour les élections du 10 février, Tzipi Livni, ministre des affaires étrangères et dirigeante de Kadima. Deux ou trois sièges les séparent désormais. Ce qui inquiète de plus en plus M. Nétanyahou qui, samedi 7 février, a averti : "Nous pouvons l'emporter, mais nous ne serons pas en mesure de gouverner." Car, comme le note Nahum Barnéa dans le quotidien Yediot Ahronoth, "en soixante et un ans d'existence, le premier parti d'Israël (Likoud) n'a jamais été aussi petit ni aussi faible". C'est pourquoi "Bibi", comme on le surnomme, met les bouchées doubles pour tenter d'inciter les 20 % d'indécis à se rendre aux urnes.

L'issue de ce scrutin à la proportionnelle dépend en effet en grande partie de ces électeurs hésitants, ou fatigués d'aller voter, estimant qu'il n'y a pas grand-chose à attendre de cette nouvelle consultation, la cinquième en dix ans. La campagne a été considérablement écourtée en raison de la guerre à Gaza. Il n'y a pas eu de grands meetings, pas de véritables débats, les questions fondamentales n'ont pas été posées. Chaque candidat a délivré un discours formaté, sans s'attaquer aux problèmes, que ce soit le conflit israélo-palestinien, la crise économique, l'éducation, le fossé grandissant entre les pauvres et les riches. La guerre a tout escamoté. Si bien que les électeurs ne font plus vraiment la différence entre les partis, d'autant qu'ils savent que du scrutin sortira une nouvelle coalition plus ou moins hétéroclite et plus ou moins solide.

Le seul intérêt de la campagne a été la percée inattendue d'Avigdor Lieberman, l'ultranationaliste d'origine russe dont la formation, Israël Beitenou ("Israël notre maison"), pourrait devenir la troisième formation du pays devant les travaillistes d'Ehoud Barak qui, pour le moment, apparaissent comme les grands vaincus, même si le ministre de la défense a regagné quelques sièges à la faveur de la guerre contre le Hamas. Quant à la gauche représentée par le Meretz, parti refondé sous l'appellation de Nouveau Mouvement, elle n'a pratiquement pas fait surface pendant la campagne, comme si elle avait été anesthésiée par les trois semaines de conflit. Le seul débat qui ait vraiment eu lieu portait notamment sur la menace nucléaire iranienne et la question de savoir si la guerre a Gaza n'a pas duré trop longtemps ou n'a pas été arrêtée trop tôt, avant que le Hamas palestinien ne soit éliminé.

DÉRIVE À DROITE MARQUÉE

L'essentiel de la campagne a consisté à dénigrer l'adversaire le plus menaçant. M. Nétanyahou n'a cessé d'attaquer, avec des relents sexistes, sa rivale Tzipi Livni, affirmant que "la tâche est trop grande pour elle" ou qu'elle n'est pas à la hauteur. Mais Bibi s'est bien gardé de s'en prendre à Avigdor Lieberman, la figure montante qui lui a ravi une partie de son électorat. Et lui a déjà promis "un ministère important". Dans les derniers jours de campagne, il lance des appels véhéments aux électeurs des petits partis de droite, leur demandant de voter utile, afin que les voix ne se dispersent pas (au total 33 partis pour 5,3 millions d'inscrits).

Mme Livni ne s'est pas non plus privée d'attaquer le favori, dénonçant sa gestion de l'économie passée, les promesses non tenues et l'intransigeance envers toute solution négociée. Elle s'est démarquée d'Ehoud Olmert, le premier ministre sortant, prenant notamment ses distances sur le retrait des colons de Cisjordanie et les négociations avec la Syrie. Tzipi Livni n'a pas exclu une alliance avec Lieberman. Pour Uri Avnery, figure tutélaire du pacifisme, en voulant être "plus macho que tous les machos, elle a raté une occasion de transformer ces élections en un référendum sur la paix et la guerre".

En raison d'une dérive à droite marquée, il est vraisemblable que le Likoud l'emportera. En cas de victoire de Kadima, Mme Livni sera pratiquement dans l'incapacité de former une majorité. Quant à M. Nétanyahou, de son score dépendra en grande partie la stabilité du prochain gouvernement. Les analystes israéliens sont convaincus qu'il fera appel aux travaillistes pour asseoir sa majorité et offrir un exécutif pas trop marqué à droite avec la présence de M. Lieberman et des ultrareligieux séfarades du Shass, avec lesquels un pacte a été conclu. Les pessimistes prévoient déjà une courte durée de vie pour un tel gouvernement.



Avigdor Lieberman grand vainqueur de l'élection israélienne
AP | 11.02.2009 | 15:14

Il va falloir compter avec lui. Avec sa troisième place stratégique, le controversé Avigdor Lieberman s'impose comme le grand gagnant de ces élections israéliennes sans vainqueur net. Ce colon ultranationaliste, qui a bâti son ascension en stigmatisant la minorité arabe, se retrouve à présent en position de force dans les négociations sur la future coalition.
D'après les derniers résultats du scrutin de mardi, son parti Israel Beitenou (Israël notre maison) obtiendrait 15 sièges à la Knesset, le Parlement israélien, contre 11 dans la précédente assemblée, et devance les travaillistes. C'est désormais la troisième force politique du pays, derrière Kadima, le parti de Tzipi Livni, et le Likoud conservateur de Benyamin Nétanyahou, au coude à coude avec respectivement 28 et 27 sièges.
Dans ce paysage politique éclaté, Lieberman occupe à présent une place centrale. "C'est Lieberman qui va choisir celui qui formera la future coalition", constate Menachem Hofnung, professeur de sciences politiques à l'Université hébraïque de Jérusalem. "Lieberman s'est imposé comme le faiseur de rois. C'est le vainqueur de ces élections et celui qu'il soutiendra sera le Premier ministre".
A 50 ans, Avigdor Lieberman s'était d'abord fait connaître comme l'artisan de la victoire de Nétanyahou, devenu Premier ministre en 1996 et dont il a été ensuite chef de cabinet. Puissante éminence grise, cet habitant de la colonie juive de Nokdim en Cisjordanie est devenu très redouté pour ses stratégies offensives et a gagné le surnom du "PDG".
D'origine moldave et parlant toujours avec un fort accent russe, a ensuite créé en 1999 le parti Israel Beitenou, pour représenter le million de migrants venus de l'ex-Union soviétique. Depuis, il a presque quadruplé sa représentation au Parlement, dépassant le cadre de l'immigration russe pour gagner une envergure nationale.
"Sans loyauté, il n'y a pas de citoyenneté", c'était le slogan de sa campagne, placardé sur les bus et les murs de tout le pays, et visant la minorité arabe israélienne, qui représente 20% des sept millions d'habitants.
Avigdor Lieberman voudrait en effet redessiner les frontières d'Israël, rejetant les zones à forte concentration arabe en dehors de l'Etat hébreu, dans les territoires palestiniens. Les arabes israéliens restants devraient prêter un serment de loyauté à l'Etat hébreu, sous peine de perdre droit de vote et éligibilité.
Une rhétorique qui a trouvé un écho chez nombre d'électeurs au moment où les relations se tendent entre la communauté juive et les arabes israéliens, qui souffrent de discrimination en terme de services municipaux, éducation et opportunités d'emploi.
"Après chaque guerre, la droite ressort toujours plus forte", explique le professeur Zeev Sternhell de l'université hébraïque. "La popularité de Lieberman est simplement le reflet de la société israélienne. C'est la démocratie et c'est à ça que ressemble la société".
Les pourparlers de paix avec l'Autorité palestinienne n'avancent pas, la guerre contre les islamistes du Hamas au pouvoir dans la Bande de Gaza, ont favorisé le virage à droite en Israël et l'envie d'un leader fort, employant un langage de fermeté. Et Avigdor Lieberman en rajoute dans ce rôle, lui qui clame que les parlementaires arabes israéliens qui rencontrent des chefs du Hamas méritent d'être exécutés et voudrait bombarder l'Iran et l'Egypte.
"Une démocratie n'a pas besoin de se suicider pour prouver qu'elle est juste. Israël doit cesser de s'excuser", plaide-t-il, balayant les accusations de racisme. "Les Arabes ont tous les droits, mais ils n'ont pas de droit sur la terre d'Israël".
Si son serment de loyauté a peu de chances d'être adopté, son bon résultat électoral pourrait lui permettre de faire entendre sa voix en politique étrangère. Et son goût immodéré pour la polémique risque de ne pas faciliter les relations de l'Etat hébreu avec la communauté internationale. AP


Médias:Netanyahou sera premier ministre - Le Figaro en ligne 12/02/2009 | Mise à jour : 09:45
Benjamin Netanyahou, le leader du Likoud, la principale formation de la droite israélienne, est assuré de devenir Premier ministre après les législatives du 10 février, estiment jeudi médias et analystes. Faute d'alliés politiques, la dirigeante du parti Kadima (centre droit) Tzipi Livni n'a aucune chance de former un nouveau gouvernement à ce stade bien que son parti devance d'un siège le Likoud, selon ces sources.
Elles relèvent que pour l'heure, la dirigeante du Kadima ne peut compter que sur le soutien des 28 députés sur 120 de la nouvelle Knesset, vu que les formations de gauche elles-mêmes sorties très affaiblies par le scrutin ne lui ont pas donné leur appui, alors que l'extrême droite et les partis religieux penchent pour le candidat de la droite.
"Les chances de Livni de former un gouvernement avoisinent zéro", estime le politologue Abraham Diskin. "Elle ne peut continuer à prétendre être investie par le peuple pour prendre la direction du pays sous prétexte que son parti a un mandat de plus", a-t-il déclaré à l'AFP.
Pour le commentateur politique de la radio publique israélienne Hanan Cristal, "il ne fait plus aucun doute que Netanyahou sera Premier ministre". "Le fait que Mme Livni ait emporté une victoire morale n'y change rien" a-t-il déclaré.






Est-ce le position centriste de Kadima ou sa politiques des derniers jours qui a mis en avant la droite et l'extrême droite ? A mon avis, la seconde hypothèse est la bonne. Si le centre imite la droite et l'extrême, il copie et les électeurs préfèrent alors l'original à la copie.

Il n'en demeure pas moins qu'avec toutes ces conneries, l'Europe et l'Asie sont mal barrés ...
Back to top
Visit poster’s website
Post new topic   Reply to topic    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Forum Index // Actualités politiques // Monde All times are GMT + 2 Hours
Goto page: <  1, 2, 3
Page 3 of 3

 
Jump to:  

Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
// Theme Created By: // Icons in Part By:
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group