Bienvenue à tous !  
Conçu dans la tradition ouverte et intelligente de l'ancien forum udf.org des années 2005-2007, l'un des meilleurs forums politique d'humeur et d'humour  des années 2000, malheureusement fermé depuis, ce forum a été concu par des anti-apparatchiks membres ou simples sympathisants du Mouvement Démocrate qui ont voulu préserver cette tradition au service d'un Mouvement Démocrate ouvert et réactif ... Actuellement peu ou prou en sommeil dans un contexte de "léthargie du centre", il n'attend plus que vous pour reprendre de sa dynamique. Les propos sur ce forum étant modérés a posteriori, ils sont donc libres et responsables et n'engagent prioritairement que leurs auteurs. Contact : forum.ccbs@laposte.net   
Sarko à l'ONU que d'esbrouffe!

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // Monde
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Mar 23 Sep - 20:35 (2008)    Sujet du message: Sarko à l'ONU que d'esbrouffe! Répondre en citant
Pour mieux cacher son incompétence, Le chanoine multiadultère qui nous sert de  grand VIzir
s'est lancé dans des incantations, certes très...molos (dans la voix!) , mais qui ne disent rien, et pour cause, des moyens à adopter pour y parvenir ( il n'en a pas la moindre idée!)
Quant à nous sortir des sottises du genre "les règlements du 20ème siècles ne sont plus  d'actuailté"
le "minus habens en sciences éco" oublie tout simplement que ce ne sont pas
CES règlements (1933, 1934, 1940 et 1944),
mais leur ABANDON ( Banques de dépots devenant banque d'affaires, etc.)
par Nixon, puis Reagan et enfin Bush fils,
qui ont conduit à cette situation infernale.

Avec une ministre  qui secoue sa perruque de toiles d'araignée, pour mieux nier toutes les évidences
un président qui les ignore, faute de les voir,
et une pseudo patronne du Medef qui la joue vieille grigou façon Thatcher 2008,
on est bien barré!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 23 Sep - 20:35 (2008)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vincit Omnia Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2008
Messages: 102
Localisation: Bretagne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Mar 23 Sep - 22:02 (2008)    Sujet du message: Sarko à l'ONU que d'esbrouffe! Répondre en citant
Acte 1 : 1944 Accords de Bretton Woods avec l'abandon de l'étalon or au profit de l'étalon change-or. L'once d'or vaut 35$ et les autres monnaies sont indexées sur le dollar.
En théorie une certaine stabilité des changes devait en résulter. Un bémol, rien ne garantissait la quantité de dollars émise. Le vers était dans le fruit...

Acte 2 : 1971 Abandon de la convertibilité du dollar en or par décision unilatérale des USA.Abandon des parités fixes et mise en place d'un système des changes flottant. Les US peuvent librement faire fonctionner la planche à billets et faire subir au reste du monde l'inflation résultante.
C'est le début du fameux "le dollar est notre monnaie et votre problème" de Paul Volcker.

Acte 3 : 1987 Nomination d'Alan Greenspan comme président de la FED. Monsieur bulle. Créant une nouvelle bulle en baissant les taux et favorisant le crédit facile à chaque éclatement de la bulle précédente... jusqu'à août 2007. Là, manifestement la bulle est trop grosse et son successeur s'avère impuissant à la résorber de cette façon.

Epilogue : Création d'un nouvel ordre financier par ceux qui ont créé cette pièce en 3 actes.


Minus s'agite comme tous les bouffons politiques de notre planète pour nous faire croire qu'ils ont encore un peu de pouvoir mais comme le disait déjà Bonaparte :
"La main qui donne et plus forte que la main qui reçoit".
En abandonnant le pouvoir régalien de la création de la monnaie, les politiques ne sont plus que la main qui reçoit. Le véritable pouvoir est ailleurs.
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Mer 24 Sep - 16:16 (2008)    Sujet du message: Sarko à l'ONU que d'esbrouffe! Répondre en citant
Vincit Omnia Veritas a écrit:
(...) Les US peuvent librement faire fonctionner la planche à billets et faire subir au reste du monde l'inflation résultante.


Le mot "inflation" est abusé ces derniers temps.
En effet, le fait d'imprimer plus de billets par un gouvernement qui veut payer son déficit budgétaire, ou pour financer une guerre, ou pour augmenter les salaires des travailleurs révendicatifs, en prévision d'une supposée montée de prix, donne bien de l'inflation: les prix de marchandises ou de la main d'oeuvre s'envolent artificiellement, comme c'était surtout le cas de l'hyperinflation en Allemagne post-guerre (années 1920), où pour une broutille on payait des milliards de Deutsch Mark...

Mais si les ressources rares deviennent encore plus rares, par exemple le pétrole, ou les métaux (cuivre, zinc, aluminium, etc.), ou bien de l'eau dans certaines régions du monde, ou de la nourriture à cause des sécheresses ou à cause de l'appétit augmenté des milliards de Chinois ou Indiens), alors là le mot d'inflation ne devrait pas être utilisé, car cette hausse en coût de vie est bien justifiée, les prix suivent, collent, s'ajustent à la réalité , au degré de rareté des ressources...
Revenir en haut
Vincit Omnia Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2008
Messages: 102
Localisation: Bretagne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Mer 24 Sep - 17:55 (2008)    Sujet du message: Sarko à l'ONU que d'esbrouffe! Répondre en citant
advoc.diab a écrit:
Vincit Omnia Veritas a écrit:
(...) Les US peuvent librement faire fonctionner la planche à billets et faire subir au reste du monde l'inflation résultante.


Le mot "inflation" est abusé ces derniers temps.
En effet, le fait d'imprimer plus de billets par un gouvernement qui veut payer son déficit budgétaire, ou pour financer une guerre, ou pour augmenter les salaires des travailleurs révendicatifs, en prévision d'une supposée montée de prix, donne bien de l'inflation: les prix de marchandises ou de la main d'oeuvre s'envolent artificiellement, comme c'était surtout le cas de l'hyperinflation en Allemagne post-guerre (années 1920), où pour une broutille on payait des milliards de Deutsch Mark...

Mais si les ressources rares deviennent encore plus rares, par exemple le pétrole, ou les métaux (cuivre, zinc, aluminium, etc.), ou bien de l'eau dans certaines régions du monde, ou de la nourriture à cause des sécheresses ou à cause de l'appétit augmenté des milliards de Chinois ou Indiens), alors là le mot d'inflation ne devrait pas être utilisé, car cette hausse en coût de vie est bien justifiée, les prix suivent, collent, s'ajustent à la réalité , au degré de rareté des ressources...


En 1971, comme je l'écrivais, nous étions bien dans le 1er cas.
Aujourd'hui aussi... Pour l'instant ! La hausse des matières premières que tu évoque est liée principalement à la baisse du dollar (augmentation de la masse monétaire M3) car ces MP sont achetées en dollar. Leurs prix s'adaptent à la valeur du dollar. On l'observe facilement avec les cours du pétrole notamment.
Le risque, avec la crise actuelle, c'est que la demande mondiale baisse. Nous entrerions alors en déflation. La demande baisse donc les prix baissent qui font baisser la demande (pourquoi payer aujourd'hui quelque chose qui sera moins cher demain) et ainsi de suite (US des années 30 et Japon des années 90). Phénomène classique des cycles immobiliers, qui appliqué sur l'ensemble des secteurs économiques est dévastateur.
La déflation est le pire des scénarios économiques car il existe peu de moyens pour s'en prémunir.
En déflation, "The cash is king", il faudra s'en souvenir.
Revenir en haut
Roulleaux Dugage


Hors ligne

Inscrit le: 25 Avr 2008
Messages: 1 105
Localisation: Houilles 78
Masculin

MessagePosté le: Jeu 25 Sep - 10:46 (2008)    Sujet du message: Sarko à l'ONU que d'esbrouffe! Répondre en citant
Vincit Omnia Veritas a écrit:
Minus s'agite comme tous les bouffons politiques de notre planète pour nous faire croire qu'ils ont encore un peu de pouvoir mais comme le disait déjà Bonaparte :
"La main qui donne est plus forte que la main qui reçoit".
En abandonnant le pouvoir régalien de la création de la monnaie, les politiques ne sont plus que la main qui reçoit. Le véritable pouvoir est ailleurs.


"Le véritable pouvoir est ailleurs." Je ne vois pas cela comme ça.  Il y a un pouvoir chez les spéculateurs, les grandes banques qui spéculent sur les cours mondiaux des monnaies, des matières premières, les métaux,, les valeurs mobilières etc ..., mais celui-là ne fait que profiter d'une situation qui se présente à lui, il pèse plus qu'il ne décide.

Vous avez surtout les dirigeants des entreprises mondiales qui ont une attache culturelle avec l'économie américaine et le dollars et qui se refusent à envisager le déclin de l'empire américain et le développement corrélatif de l'imperium européen. Cf. l'exemple navrant de nos constructeurs d'avions européens qui veulent délocaliser n'importe où n'importe comment, foutre en l'air leur réseau de sous-traitants et toute une économie régionale pour des impératifs purement bilantiels à court terme (leurs stock-options ou golden parachutes sont-ils donc en jeu ???)  et sans considération pour la haute technicité et valeur ajoutée de leur production industrielle. En gros, ceux là ne veulent pas être les meilleurs, ils veulent se faire du fric par tous moyens.

En fait de pouvoir, il s'agit surtout d'un laisser-aller complet de politiciens timorés devant le monde de la finance comme nous l'avons vu en France dans l'affaire du Lyonnais (sauf que contrairement à ce qui passe pour le moment aux USA, les pouvoirs publics français ont tout fait pour étouffer et enterrer l'affaire au lieu de mettre au trou Haberer et sa clique de comminssaire aux comptes, experts financiers et immobiliers, agences de notation, etc ...

Et en fait de libéralisme, c'est surtout l'anarchie commanditée par des voyous de la finance qui l'emporte.
Esperons que les nouveaux dirigeants politiques, et notamment Barak Obama puisqu'il a maintenant le vent en poupe, qui reprendront la main. 

Pour le moment les acteurs économiques vont pédaler dans la choucroute en essayant de sauver leurs petits meubles (cf. article de presse ci dessous). Je ne vois pas de pouvoir là dedans, ou alors il s'agit de celui de battre en retraite en criant "sauve qui peut" face à une bérézina financière.   

_________________________
Wall Street rechute avec des doutes sur le plan d'Henry Paulson
[2008-09-22 22:53]

NEW YORK (Reuters) - Après avoir rebondi de 3,35% vendredi grâce aux espoirs soulevés par la perspective d'un plan de sauvetage du système financier, le Dow Jones a reperdu 3,27% lundi en raison des incertitudes entourant les modalités de ce plan actuellement en discussion.
Les cours du pétrole, qui ont bondi de quelque 16% pour repasser la barre des 120 dollars le baril, soit leur plus forte hausse jamais enregistrée en une seule séance, a également pesé sur la place financière américaine, qui vit l'une des périodes les plus mouvementées de son histoire avec la disparition de plusieurs grands noms de la banque d'investissement.
L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 372,75 points à 11.015,69. Le S&P-500, plus large, a perdu 47,96 points, soit 3,82%, à 1.207,09. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 94,92 points (-4,17%) à 2.178,98.
Le Trésor américain a élaboré au cours du week-end un projet de loi qui doit permettre à l'Etat fédéral de reprendre quelque 700 milliards de dollars d'actifs douteux du secteur financier.
Les dissensions sur les modalités de ce plan de sauvetage au Congrès américain sont apparues dès lundi alors que certains investisseurs se demandent s'il sera suffisant pour tirer d'affaire l'économie américaine.
"Nous voulons savoir de quelle manière le gouvernement américain va racheter ces actifs et à quel prix (...) Et, l'autre grande question est de savoir si ce plan permettra enfin de sortir de la crise", a estimé Giri Cherukuri, courtier chez Oakbrook Investments.
Le secteur financier a une nouvelle plongé, l'indice sectoriel ayant chuté de 8,48%, alors que les deux survivantes de la banque d'investissement, Goldman Sachs et Morgan Stanley ont reçu dimanche le feu vert pour devenir des holdings bancaires Réserve fédérale. .
Ce changement de statut, qui leur permettra entre autres d'avoir également des activités de banque de détail, a éloigné, aux yeux des intervenants, la possibilité d'un rachat de Morgan Stanley par Wachovia.
En outre, la première banque japonaise, Mitsubishi UFJ Financial Group, a annoncé son intention d'acquérir jusqu'à 20% de Morgan Stanley.
Le titre Wachovia, la quatrième banque américaine, a ainsi perdu 21,01% à 14,81 dollars. Ceux de JPMorgan Chase et de Wells Fargo & Co, les numéros trois et cinq du secteur, ont de leur côté cédé respectivement 13,28% à 40,80 dollars et 11,61% à 35,18 dollars à la suite d'un abaissement de recommandation.
"Le secteur a connu une montée d'adrénaline la semaine dernière, maintenant il vit le contre-coup. Les perspectives à court terme pour les financières restes très moroses", a déclaré Michael Nix (Greenwood Capital Associates LLC).
L'assureur AIG, sauvé de la faillite par la Réserve fédérale grâce à un prêt sur deux ans de 85 milliards de dollars en échange de près de 80% du capital, a évolué à contre-tendance, avec un bond de 22,6% à 4,72 dollars sur les espoirs d'alternatives au plan de la banque centrale américaine.
La flambée de l'or noir, amplifiée par la faiblesse du dollar et l'expiration du contrat octobre, a lourdement pesé sur le secteur du transport aérien, l'indice regroupant les valeurs de ce domaine d'activité ayant reculé de 9,43% avec Delta Air Lines en baisse de 10,03% à 8,70 dollars et AMR, maison mère d'American Airlines, de 13,37% à 11,21 dollars.
General Motors a plongé de 11,47% à 11,58 dollars après un nouvel abaissement de la note de Fitch, désormais à 'CCC', l'agence de notation enfonçant encore un peu plus le constructeur automobile dans la catégorie "junk".
Stephen C. Johnson, version française Benoit Van Overstraeten
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:44 (2017)    Sujet du message: Sarko à l'ONU que d'esbrouffe!
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // Monde Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
// Theme Created By: // Icons in Part By:
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com