Bienvenue à tous !  
Conçu dans la tradition ouverte et intelligente de l'ancien forum udf.org des années 2005-2007, l'un des meilleurs forums politique d'humeur et d'humour  des années 2000, malheureusement fermé depuis, ce forum a été concu par des anti-apparatchiks membres ou simples sympathisants du Mouvement Démocrate qui ont voulu préserver cette tradition au service d'un Mouvement Démocrate ouvert et réactif ... Actuellement peu ou prou en sommeil dans un contexte de "léthargie du centre", il n'attend plus que vous pour reprendre de sa dynamique. Les propos sur ce forum étant modérés a posteriori, ils sont donc libres et responsables et n'engagent prioritairement que leurs auteurs. Contact : forum.ccbs@laposte.net   
Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // France
Sujet précédent :: Sujet suivant  

Faut-il rembourser les dettes de l'Etat:
en limitant les dépenses collectives ou de transferts vers les pauvres
0%
 0%  [ 0 ]
en limitant les dépenses privées
25%
 25%  [ 1 ]
limiter les deux types de dépenses à part égale
75%
 75%  [ 3 ]
Total des votes : 4

Auteur Message
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 10:19 (2008)    Sujet du message: Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé? Répondre en citant
Pour rembourser une dette, il est bien connu qu'il faut se priver, faire des coupes douloureuses dans ses dépenses, souffrir, au moins un peu.

L'Etat (notre Etat?) a encouru des dettes pour ses dépenses publiques:
1) au profit de tous, pour les dépenses collectives, dont tout le monde profitait (armée, dépenses de santé, réseau routier, système judiciaire, éducation nationale, les universités, assurance chômage, assurance viellesse, etc.) 
2) au profit des défavorisés, par le biais des transferts, prélevés chez les riches et allant vers les pauvres (les dettes viennent du fait que soit les riches n'ont pas assez payé, soit "les pauvres" ont trop consommé)

Or, pour payer le déficit budgétaire de l'Etat (notre Etat?), devrait-on:
a) serrer la ceinture au niveau de dépenses publiques ci-dessus, ou bien
b) demander aux particuliers (au besoin par une taxation élevée, genre TVA spéciale) de limiter leurs dépenses pour des articles de luxe (voitures 4*4, piscines privées, voyages exotiques, villas somptueuses, TV plasma 100 cm de diagonale, montres Rolex, etc...)

Certes, il serait logique que le public paye pour soi-même, pour ses propres excès, car le terme de pauvre est tout relatif (le pauvre de France est riche par les standards du tiers monde)... et que la sphère de dépenses privées ne soit pas sollicitée pour rembourser les dettes qui ne sont pas les siennes.

Je pense que beaucoup depend dans la réponse, si on considère que cet Etat est le nôtre ou pas, ou bien de la présence ou pas de sentiment de solidarité, de fraternité. Liberté et Egalité dicteraient que le financement du public se fasse de la bourse du public, mais la Fraternité demanderait ,aussi, des restrictions et austérité dans le privé... Montres Rolex et Fraternité n'iraient pas de pair...

Mais... si on enlève aux riches, aux entrepreneurs, aux forces vives de la Nation, etc., leurs récompenses, leurs objets de convoitise, leur gain, leur luxe, d'où puiseront-ils l'énergie et enthousiasme nécessaire pour travailler, pour nous organiser, pour pousser l'économie vers l'avant? D'où puiseront-ils leur audace dans la prise de risque économique? D'où viendra leur appât? Privés de leurs Rolex, de leurs 4*4, ne vont-ils pas se morfondre dans leurs 4 murs, tels les dépressifs sans envie à faire quoi que soit, frustrés comme des toxicomanes à qui on a enlevé la drogue, sans produit de substitution? Notre Etat, privé ainsi de recettes fiscales des entreprises de ces braves gens, tombés en faillite par manque de motivation et énergie créatrice, se porterait encore pire...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 10:19 (2008)    Sujet du message: Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 18:34 (2008)    Sujet du message: Re: Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé? Répondre en citant
advoc.diab a écrit:
Pour rembourser une dette, il est bien connu qu'il faut se priver, faire des coupes douloureuses dans ses dépenses, souffrir, au moins un peu.

Ah bon?
Dépenser MOINS?
ET GAGNER PLUS?????

C'est drôle, mais personne n'y songe vraiment!

Sauf, bien sûr, les potes de Sarko et le minus lui même,
mais ils ne font qu'accroitre ainsi les dépenses publiques.

Il faut que chaque Français gagne plus.
Dans le privé, c'est faisable, contrairement à ce que racontent
les deux  .onnes que sont Lagarde et de Parisot
( .onnes parce qu'elles nous prennent pour des .ons) :
les 3/4 des emplois sont des activités de PROXIMITÉ...

On nous a gonflé avec le plombier polonais ( singulièrement, surtout la gauche,
les grands intellectuels intègres que sont Mélanchon, Buffet, Fabius) :
1.- des plombiers polonais, il n'y en a pas assez en Pologne, où ils n'étaient pas plus
nombreux qu'ailleurs.
2.- Ceux qui ont choisi de partir sont allés en Allemagne, mais surtout en Irlande et en UK,
LÀ où les salaires sont DECENTS.
Les Polonais ne sont pas plus bêtes que les Français, et, si j'étais plombier,
y'a longtemps que je serais parti de France!

Imaginez que tous les Hyper augmentent leurs prix de 1% :
ils doublent les saslaires des caissières
(qui gagneront ainsi un peu moins qu'en Suisse)
et le mouvement est lancé.
Vous avez peur de payer vos tomates 3 centimes plus cher?
Revenir en haut
Vincit Omnia Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2008
Messages: 102
Localisation: Bretagne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 20:56 (2008)    Sujet du message: Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé? Répondre en citant
Hirmente Président !

C'est tout a fait exact que dans les emplois de proximité, on ne peut pas nous sortir des prétextes à la Parisot sur "la compétitivité des entreprises françaises...".
De plus beaucoup de ces emplois sont pratiquement des emplois de service public et que la demande est forte et le deviendra de plus en plus.
Augmenter les salaires, c'est augmenter la consommation. Ensuite Mamezelle Parisot et Mame Lagarde doivent faire en sorte que ces nouveaux consommateurs consomment français ou européens.
C'est pas un peu Keynésien tout ça ?
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Jeu 10 Juil - 21:26 (2008)    Sujet du message: Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé? Répondre en citant
Je me demande, si on "doublait les salaires de caissières", sans que tout le monde travaille davantage, ce que cela entraînerait... Probablement une hausse des prix de produits de consommation.

En voici le raisonnement. Les caissières auraient plus d'argent à dépenser, donc plus d'argent à payer pour, par exemple, des produits de maquillage, et les fabricants de ces derniers, voyant que leurs produits disparaissent des rayons de supermarchés, augmenteraient leurs prix. Sans augmenter la production, sans donner d'heures supplémentaires à leurs ouvriers, ou sans embaucher de personnel supplémentaire, car personne n'aurait envie de travailler davantage, juste gagner plus.

Ne serait-il pas plus raisonnable que les entrepreneurs, au lieu de céder une partie de leurs profits vers les salaires de caissières, investissent cet argent dans un domaine plus productif que les produits de maquillage?

Mais bien sûr, si les caissières, au lieu de dépenser leur hausse de salaire sur des crèmes de beauté, le mettraient plutôt à s'acheter un robot de cuisine, un lave-vaisselle, un meilleur matelas pour se réveiller toutes fraîches, elles seraient plus reposées et auraient envie de travailler davantage, les files d'attente devant les caisses seraient plus courtes, l'hypermarché aurait plus de clients, le chiffre d'afffaires augmenterait, et on pourrait offrir aux caissières de nouvelles hausses de salaires... mais il ne faudrait pas qu'elles dépensent alors tout sur les produits de maquillage, ni d'autres produits de luxe, juste un petit peu, pour se sentir mieux dans leur peau, et avoir encore plus envie de travailler...
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Ven 11 Juil - 00:15 (2008)    Sujet du message: Advoc Diab Répondre en citant
A mon avis, à part le secteur des machines outils, aucun domaine n'est vraiment plus productif qu'un autre,
surtout dans les biens de consommation, et les produits de beauté en font partie au même titre que
les robots de cuisine.
Mais tes réflexions sont intéressantes
et méritent... réflexion!
A demain
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Ven 11 Juil - 00:19 (2008)    Sujet du message: Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé? Répondre en citant
Vincit Omnia Veritas a écrit:
Hirmente Président !

Non merci, mais c'est gentil de m'en croire capable...

C'est pas un peu Keynésien tout ça ?


Of course, et,
sauf sur des détails,
on n'a pas encore trouvé mieux que Keynes, à mon avis...
Mais ça ne flatte guère l'ego de ses successeurs...
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Ven 11 Juil - 22:59 (2008)    Sujet du message: Re: Advoc Diab Répondre en citant
hirmente a écrit:
A mon avis, à part le secteur des machines outils, aucun domaine n'est vraiment plus productif qu'un autre, surtout dans les biens de consommation, et les produits de beauté en font partie au même titre que
les robots de cuisine.


Même si la limite peut être floue, l'activité humaine se décompose en travail et loisirs.

Si on entend par travail le fait de se donner de la peine, alors tout ce qui allège la peine quotidienne, diminue la fatigue, ou bien ce qui augmente le fruit du travail à effort égal, que ce soit en entreprise ou à la maison, est productif.

Car je remarque que le ménage est une petite entreprise, ainsi qu'un centre de formation. Dans une activité, dirigée vers un but, il y a le nécessaire et du superflu (du luxe). Il n'est pas indifférent pour la bonne marche du ménage familial que le père de famille achète une machine à laver ou s'achète des jeux video. Dans le premier cas, sa femme sera libérée de sa tâche de laver le linge à la main, aura plus de temps et sera plus reposée, pourra travailler à mi-temps dehors, apportant un supplément de revenus... Dans le deuxième cas, le père va passer des heures tardives à la console, dormira moins, et sera moins performant au travail le landemain. Il se peut que le patron de son entreprise le mettra au placard, les revenus de la famille diminueront.

Mon mot d'ordre pour la campagne 2012 serait donc: "Dépenser mieux, pour travailler (peiner) moins", avec Hirmente on pourra augmenter le pluralisme de candidatures face à FB ;)
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Sam 12 Juil - 08:30 (2008)    Sujet du message: Re: Advoc Diab Répondre en citant
advoc.diab a écrit:
Même si la limite peut être floue, l'activité humaine se décompose en travail et loisirs.
C'est drôle, ce que tu dis là :
Travail vient du latin Tripalium, instrument de torture (qui a donné trépied)
Travail a donné, en anglais... TRAVEL!!!

Il n'est pas indifférent pour la bonne marche du ménage familial que le père de famille
achète une machine à laver ou s'achète des jeux video.

Tu me rappelles une réclame des années soixante, pour la machine à laver.
Les jeux video : certains sont très formateurs. Ainsi, Loeb a appris le circuit
des 24 heures du Mans en simultion video,
et les pilotes d'avion apprennent aussi en simulation.

Mon mot d'ordre pour la campagne 2012 serait donc:
"Dépenser mieux, pour travailler (peiner) moins".

Dépenser mieux ne signifie pas nécessairement avoir
de quoi boucler ses fins de mois...
Quant à me présenter contre FB...
Eteins ce roach!



Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Sam 12 Juil - 09:21 (2008)    Sujet du message: Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé? Répondre en citant
En effet, Hirmente, tout produit que ce soit peut contenir la part de l'utile et la part de l'agréable. Les jeux video
aussi. Il s'agirait donc d'augmenter la part de l'utile dans chaque produit, en temps de crise ou d'endettement.

Il y a encore un autre moyen pour diminuer sa peine quotidienne, son travail dans le sens de "torture". C'est de diminuer, progressivement, ses besoins. En se dépouillant de besoins fictifs, induits artificiellement, ou inventés, on aura moins mal de boucler ses fins de mois... Car il y a des besoins objectifs et subjectifs...
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Sam 12 Juil - 17:09 (2008)    Sujet du message: Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé? Répondre en citant
advoc.diab a écrit:
Il y a encore un autre moyen pour diminuer sa peine quotidienne, son travail dans le sens de "torture". C'est de diminuer, progressivement, ses besoins. En se dépouillant de besoins fictifs, induits artificiellement, ou inventés, on aura moins mal de boucler ses fins de mois... Car il y a des besoins objectifs et subjectifs...

Non, je n'y crois pas du tout.
Diminuer la consommation, c'est ce que les babas post soixantehuitards à la Dumont préconisaient,
mais c'est une illusion dangereuse, parce qu' antinomique à l'être humain.

Si on ne laisse pas aux humains le moindre espoir 
de voir leur situation s'améllorer, 
SOIT
les humains se résignent
(Africains dans l'ensemble, continent indien pour une bonne part)  et régressent,
SOIT
ils se révoltent ( 1789, Octobre 17) et on sait où ça mène...
Revenir en haut
Vincit Omnia Veritas


Hors ligne

Inscrit le: 28 Avr 2008
Messages: 102
Localisation: Bretagne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Sam 12 Juil - 18:10 (2008)    Sujet du message: Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé? Répondre en citant
hirmente a écrit:

Si on ne laisse pas aux humains le moindre espoir 
de voir leur situation s'améllorer, 
SOIT
les humains se résignent
(Africains dans l'ensemble, continent indien pour une bonne part)  et régressent,
SOIT
ils se révoltent ( 1789, Octobre 17) et on sait où ça mène...


N'y aurait-il pas, dans cette différence de réaction, une influence des réligions dominantes dans les pays concernés ?
Me semble que oui.
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Sam 12 Juil - 18:35 (2008)    Sujet du message: Influence de la religion? Répondre en citant
Pas impossible,
mais pas prouvé.
Il faut toujours se méfier d'affirmer ce genre de corrélation,
sans l'avoir affinée.
Par exemple, le christianisme est largement dominant
dans l'Afrique australe.
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Sam 12 Juil - 18:45 (2008)    Sujet du message: Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé? Répondre en citant
Il ne s'agit pas de se résigner, Hirmente, mais au contraire, se restreindre, serrer la ceinture de l'agréable. Cela relève de la force de volonté, tandis que la résignation relève du contraire, manque de courage.

Par exemple: les Chinois se sont serré la ceinture au niveau démographique, en limitant le nombre de leurs bébés, leur système est devenu plus économe, productif. Abandonner une partie du plaisir procréationnel, au profit de l'utilité et de raisonnabilité, pourrait convenir à d'autres parties du monde, peut-être dans une mesure moins drastique, dont l'Afrique. Il y a une vérité assez simple: moins d'allegresse procréationelle en Afrique (même chose exprimée de façon assez crue par Pascal Sevran) baisserait la misère des enfants là-bas. 

C'est pareil avec les besoins: moins on en a, moins on en ressent l'insatisfaction, plus on est heureux. Une comparaison: pas de besoin de fumer le tabac, pas de souffrance résultant de manque de cigarettes, et fins du mois plus faciles à boucler.

Un effet à ne pas négliger: une diminution de besoins superflus entraîne la baisse de prix (quoique passagère, par la baisse de la demande) dans leur domaine économique respectif (par exemple, les yachts de luxe), et fait transférer les capitaux vers des domaines plus vitaux.

La religion dans tout cela, oui bien sûr, Véritas. Tout d'abord, le fait de se nourrir des idées surnaturelles, avoir plus de sens de la vie dans une perspective éternelle, permet d'avoir plus de sérénité et moins d'appétance pour les objets de convoitise terrestre. A part cela, je pense que ce n'est pas le hasard que la Révolution des révoltés de 1789 a éclaté après la mise en cause de la religion lors du Siècle des Lumières. On ne se révolte pas quand on est serain, et Karl Marx avait je pense raison de l'influence opioïde (calmante) de la religion.
Revenir en haut
advoc.diab


Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 592
Localisation: Auvergne
Masculin
Adhérent MoDem ?: Oui

MessagePosté le: Sam 12 Juil - 19:16 (2008)    Sujet du message: Re: Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé? Répondre en citant
advoc.diab a écrit:
Pour rembourser une dette, il est bien connu qu'il faut se priver, faire des coupes douloureuses dans ses dépenses, souffrir, au moins un peu.
Oui, en effet, il me vient à l'appui un certain Senancour: "souffrir et être malheureux ce n'est pas la même chose; jouir et être heureux , ce n'est pas non plus une même chose" (Senancour, Oberman, Lettre XVIII).
Revenir en haut
hirmente


Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2008
Messages: 676
Localisation: Savoie- Suisse
Masculin
Adhérent MoDem ?: Non

MessagePosté le: Dim 13 Juil - 01:01 (2008)    Sujet du message: advoc diab Répondre en citant
Quel plaidoyer, mon cher maitre... Diaboliquement drôle
et massivement central, voire centrique sans ex.
FB a trouvé son vice !
Bonne nuit à tous
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:47 (2018)    Sujet du message: Dette de l'Etat: austérité dans le public ou privé?
Revenir en haut
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum alternatif du Mouvement Démocrate Index du Forum // Actualités politiques // France Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
// Theme Created By: // Icons in Part By:
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com